Actualités Cinéma Culture

Festival des identités culturelles : la 4e édition officiellement close

Une semaine après le lancement officiel de ses activités, la 4e édition du Festival des identités culturelles (FESTIC) a connu son apothéose, dans la soirée de ce samedi 6 novembre 2021, à Ouagadougou.

Des dires du Directeur du festival, Wendlassida Ouédraogo, c’est un bilan au motif très satisfaisant.

24 films thematiques projetés, un panel sur le thème « cinéma, outil d’éducation et de vivre-ensemble », une nuit de résilience qui a permis de mettre en exergue des communautés, notamment les peulh et les forgerons, plus de 500 festivaliers reunis chaque soir durant le festival, un espace d’échanges dédié aux enfants qui leur aura permis d’être initiés à l’éducation à l’image. Voilà ce que l’on pourrait retenir comme bilan de la 4e édition du FESTIC qui ‘est déroulé du 30 octobre au 6 novembre 2021. Des dires du Directeur du festival, Wendlassida Ouédraogo, c’est un bilan au motif très satisfaisant.

Mais de façon substantielle, cette cérémonie de clôture qui s’est déroulée au quartier Ouidi a été marquée par une prestation pas des moindres de la troupe Dodo de Ouidi; aussi et surtout d’une série de remise de prix dans le cadre des films qui ont fait l’objet de projection durant le festival. Au total, 4 films ont été primés hors-mis la mention spéciale au film « Trois feuilles » de sephora Manto du Haïti. Le prix spécial du jury est revenu au film documentaire « DIMDOLOBSON, une mémoire éclipsée » de Allot-Bouty; celui du public est allé au film « La lutte continue » de Laurentine Bayala du Burkina Faso; le prix de la meilleure fiction s’offre à Déborah Bassa de la RDC pour son film « Awa »; quant au prix du meilleur documentaire, il est revenu au film « 800 yeux » de Bernadette N’zokika du Cameroun.

le président du jury, Dr Ignace Sangaré

“Nous avons travaillé en équipe pour pouvoir visionner les 24 films au programme afin d’atteindre les résultats qui vous sont donnés ce soir. Il y’avait des films fiction, des films documentaires et une série. Ça n’a pas été facile en ce sens qu’il fallait tenir compte d’un certain nombre d’aspects. Et cette 4e édition du FESTIC nous réunissait autour de la thématique « Identité et vivre-ensemble », chose que nous avons pris en compte dans nos décisions, non sans oublier bien-sûr des critères techniques du cinéma”, a déclaré le président du jury, Dr Ignace Sangaré.

madame Kadidja Sidibé, présidente du comité d’organisation et PCA du Cinéma Numérique Ambulant/Afrique, se réjouis du bon déroulement du Festival

Tout comme monsieur le Directeur du Festival, madame Kadidja Sidibé, présidente du comité d’organisation et PCA du Cinéma Numérique Ambulant/Afrique, se réjouis du bon déroulement du Festival. Pour elle, cette présente édition est de loin la meilleure depuis la création du festival au vu de l’expression des diversités culturelles, mais également de la mobilisation des festivaliers.

En termes de perspectives, le Directeur du FESTIC a fait savoir qu’ils envisagent s’inscrire dans la continuité en ce qui concerne la nuit de la résilience. “A ce propos, un travail sera mené afin de déterminer les langues en voie de disparition de sorte à les inclure à l’édition à venir. Aussi, concernant l’espace enfants, des ateliers vidéos sont également envisagés à la prochaine édition, pour pourquoi pas avoir des capsules de films educateurs”, a-t-il souhaité.

Ainsi se referme cette édition 2021 du FESTIC. Rendez-vous est donc pris du 29 octobre au 5 novembre 2022 pour la 5e édition.

Boukari OUÉDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 − 10 =