mar 25 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Festival des Retrouvailles du Nahouri : la première édition ouvre ses portes à Pô

La toute première édition du Festival des Retrouvailles du Nahouri, a, ce vendredi 31 mai 2024, officiellement ouvert ses portes à travers une cérémonie d’ouverture à la Place Nameero de Pô, une ville située au Centre-Sud du Burkina. La cérémonie d’ouverture a connu la présence massive des chefs coutumiers, dont sa majesté Pô pe, parrain de la cérémonie.

Tenue sous le thème: « Bâtissons ensemble le développement du Nahouri », la première édition du Festival des Retrouvailles du Nahouri, a démarré, dans un environnement festif avec la participation de plusieurs centaines de festivaliers venus de partout de la province du Nahouri, mais aussi de Ouagadougou, la capitale burkinabè. L’événement vise à mettre en lumière la culture Kassena et relancer le développement de la province du Nahouri.

Natif de ladite province, le promoteur dudit festival, Damien A. Copa, veut booster le développement de celle-ci. Pour ce faire, il dit compter sur l’union des fils et filles de la province. « C’est un réel plaisir de prendre la parole devant mes frères et sœurs, mes parents et grands parents. Je suis un fils du Nahouri. Ma volonté de tenir ce festival est ma contribution pour le développement du Nahouri. J’ai travaillé difficilement et économisé pour cela. Cela est un projet qui me tenait à cœur », a t-il fait savoir son intention à sa province. Et de poursuivre « le festival consiste à réunir la jeunesse autour du thème bâtissons ensemble pour le développement du Nahouri », a-t-il signifié.

Le constat selon le gestionnaire comptable, depuis un certain temps, les jeunes du Nahouri évoluent en clans. Il appelle cette jeunesse d’« arrêter d’évoluer en clans et s’unir pour le développement du Nahouri », a-t-il alerté. Il n’y a pas que l’aspect culturel et artistique que l’auditeur et comptable propose à ses parents. Il dévoile une fois de plus deux autres grands projets. Il s’agit de « mettre en place un fonds pour les jeunes du Nahouri pour qu’ils entreprennent ».

À l’en croire « cela permettra aux jeunes à la sortie de leur formation et des études, à avoir un petit fonds pour qu’ils s’auto – emploi à travers l’entrepreneuriat ».

Le deuxième projet consiste selon le PDG de SAPERO, à accompagner et encourager les meilleurs élèves à travers des bourses d’études pour qu’ils puissent continuer à mener leur étude dans l’excellence. « Si moi, j’arrive à donner une ou trois bourses, avec la contribution d’autres personnes, on peut se retrouver avec plus de 100 bourses », a-t-il élucidé.

Une bonne volonté de la part du promoteur à l’endroit de la province du Nahouri qui a été bien appréciée par sa Majesté Pô Pê. Celui-ci invite les jeunes à suivre l’exemplarité du promoteur. « L’événement de ce soir est à encourager. Il y est à encourager dans la mesure où il répond à un souci majeur du moment qui est le rassemblement et la cohésion sociale. C’est ce genre de manifestation qui provoque le rassemblement et la cohésion sociale. Pour cela, je remercie le promoteur qui a eu l’initiative », a-t-il salué.

« Je souhaite des manifestations deux ou trois manifestations de ce genre dans la province qui vont contribuer à relancer la province du Nahouri », a-t-il souhaité. Il a ténu à saluer également le travail du président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré. « Je voudrais que le monde sache que le Nahouri est en train de se réveiller. Il se réveille parce que nous avons des dirigeants qui réveillent tout le monde. À l’occasion, je ne peux pas passer sous silence mes remerciements et mes encouragements à Ibrahim Traoré, notre président du Faso. Je lui demande de croire à la population du Nahouri, nous sommes derrière lui. Nous faisons tout ce qu’il voudra afin qu’il puisse libérer le Burkina Faso à 100 % », sa Majesté Pô Pê, parrain de la première édition.

La cérémonie d’ouverture a connu la présence des autorités coutumières, des autorités militaires et para-militaires, municipales et provinciales, dont le Haut-commissaire de la province, Auguste Kinda qui a également salué l’initiative.

Cette première journée a été également marquée par des prestations d’artistes de la musique traditionnelle du terroir et le lancement de la compétition du tir-à-l’arc et celle de la lutte Traditionnelle.

L’évènement continue le 1er et 2 juin 2024 avec des formations, des compétitions en tir-à-l’arc, de la lutte traditionnelle et des prestations d’artistes, dont le groupe Nourat and Lions et le Kundé d’or 2023 Smarty.

Rappelons que SAPERO SARL est l’entreprise qui a financée cette première édition à travers son PDG, Damien Copa, Promoteur dudit festival.

Modou Traoré (collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

RAP Burkinabè : Francky FP entre en scène avec un album de 16 titres

« La destinée des As», c'est le tout premier...

Coupe Yanogo de Tanghin acte 2: Du football pour promouvoir le vivre ensemble

Le quartier Tanghin de la ville de Ouagadougou était...

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page