lun 22 juillet 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Festival du livre pour jeunesse 2021: un tremplin pour redonner goût à la lecture aux jeunes

Dans le cadre de son projet <<lire pour réussir>>, l’Initiative Communautaire Changer la Vie (ICCV-Nazemsé) a procédé ce mercredi 06 mai 2021, au lancement de la 1ère édition du festival du livre pour jeunes. Placée sous le thème <<livre de jeunesse, éducation et culture>>, ce festival vise à susciter le goût de la lecture aux enfants de la commune de Ouagadougou et environnants.

« Ce festival est une continuité des activités que nous menons depuis 19 ans au profit du livre et de la lecture », dixit Simon Nacoulma, coordonnateur de l’ICCV-Nazemsé

Pour reprendre ainsi les propos du coordonnateur de l’Initiative Communautaire Changer la Vie Nazemsé (ICCV-Nazemsé), Simon Nacoulma, ce jeune Festival de livre pour jeunesse, qui est à sa première édition est né tout simplement de l’idée de continuité des activités de sa structure. En effet, depuis maintenant 19 ans, l’ICCV-NAzemsé s’est donné comme mission la promotion du livre, de la lecture, du développement de l’enfant, des adolescents et des jeunes. « Ayant contribué à la formation de beaucoup de jeunes bibliothécaires, inscrit beaucoup d’enfants à l’ecole via les parrainages, nous avons jugé bon de mettre en place un festival spécifique aux enfants, jeunes ou adolescents, qui puisse accompagner la Foire du livre de Ouagadougou (FILO). C’est aussi un moment d’arrêt pour se questionner sur comment ramener les enfants à la lecture », a-t-il expliqué.

Toujours à en croire à ses propos, ce festival est un cadre de partage d’outils développés par l’association en collaboration avec leur partenaire ASMAE, en cofinancement avec l’Agence Française du Développement (AFD). Ce sont des recherches qui, selon lui, sont parties des acquis pédagogiques de l’Inde et Madagascar. Et c’est l’occasion, à l’ecouter, de partager cela avec les parents, les familles, les enseignants, mais aussi avec le ministère de la culture, le ministère de l’éducation et tous ceux qui sont soucieux du développement de l’enfant. « L’approche indienne consiste à ce que des mamans, des jeunes filles de la communauté aillent dans les classes pour aider les enseignants à faire la lecture en partant des acquis culturels. Et en Inde, elles sont appelées les fées de la lecture, et elles font danser, chanter, conter, lire les enfants. C’est cela que nous avons réapproprier en l’adaptant à notre contexte, et ça marche bien », foi de Nacoulma.

Ce festival qui court jusqu’au samedi 08 mai prochain sera marqué par des expositions de livres au cours desquelles l’on a la possibilité de rencontrer des éditeurs, des bibliothécaires. Aussi d’autres activités sont attendues, notamment des parties de contes, d’animations, mais aussi une conférence sur le thème <<livre de jeunesse, éducation et culture>> qui sera animée par une écrivaine de la place.

Le Directeur général du livre et de la lecture, Valentin Kambiré saluant l’idée qu’incarne le Festival du livre pour jeunes

Présent au nom de Madame la ministre de la Culture Dr Élise Foniyama ILBOUDO/THIOMBIANO par ailleurs marraine de la cérémonie, le Directeur général du livre et de la lecture, Valentin Kambiré, a laissé entendre que ce festival est le bienvenu, surtout que l’ICCV-NAzemsé était déjà engagée dans le même sens. « L’objectif que s’est fixé cette association dans le sens de redonner goût de la lecture à la jeunesse est très salutaire.

Et du côté du ministère de la culture, nous ne menagerons aucun effort pour quant à l’accompagnement de l’association dans l’atteinte de ses objectifs qui rentrent en droite ligne également avec ceux de la Direction générale du livre et de la lecture lecture », a-t-il précisé. La cérémonie a pris fin par une visite guidée des différents stands de la rue marchande, mais également de la bibliothèque Kiougou Gabriel Nacoulma.

Boukari OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Ouagadougou: Le 13e Rim-Tansoba accède au trône à Sabtenga 

Son excellence le Rim-Tansoba (Mouss Tansoba) est fait désormais...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page