Festival Garba Bobo : la quatrième édition officiellement lancée

 Festival Garba Bobo : la quatrième édition officiellement lancée

Le Festival Garba, l’un des grands festivals gastronomiques de la ville de Sya est de retour pour la quatrième édition. Ce sont les locaux de la Semaine nationale de la culture (SNC) de Bobo-dioulasso qui ont servi de cadre pour la cérémonie officielle de lancement. Le promoteur Olivier Bamouni honore donc sa mission d’offrir un cadre d’épanouissement à la vaillante jeunesse de la ville de Sya avec le retour dudit festival. Bobo Dioulasso accueillent donc, du 28 au 31 janvier 2021, la manifestions de cet événement d’envergure. La cérémonie de lancement intervenue le jeudi 28 janvier 2021, a connu la présence des autorités.

“Au nom du maire de Bobo, Bourahima Fabéré SANON, je voudrais saluer les promoteurs du Festival Garba Bobo, car cet événement culturel vient agrandir la côte culturelle de la commune. Rappelez-vous que Bobo est une ville de traditions où on pratique le partage, on met les mains dans les plats ensemble ; en ce sens même que le Garba symbolise cette valeur…”. C’est sous ces belles phrases que le représentant du maire de la commune, le 4è adjoint au maire et chargé de la promotion culturelle, Alain SANON a déclaré ouverte la quatrième édition du Festival Garba Bobo. Et en cette soirée du 28 janvier 2021, c’est l’enceinte de la Semaine nationale de la culture (SNC) qui accueille les festivités de cette présente édition.

Pour l’occasion, le premier responsable de la SNC, Bamassa OUATTARA, par ailleurs invité d’honneur de cette édition, n’a pas manqué d’exprimer sa joie quant à la réception d’un tel événement culturel dans les locaux de sa structure. “La présence de ces nombreuses autorités ce soir, témoigne de la grandeur de ce festival. Mes remerciements vont aussi à l’endroit des différents groupes et ensembles artistiques qui vont prester au cours cet événement, car l’animation d’une cité, d’une nation dépend fortement des potentiels artistiques qu’elle regorge. Et tout cela est rendu possible grâce à un jeune promoteur dynamique qui mérite d’ailleurs tout le soutien possible”, a-t-il ajouté.

Durant quatre bons jours, la belle cité de Bobo-dioulasso vibrera aux rythmes de ce festival qui fait la promotion du plat local, l’atiéké made-in-Faso. Et pour joindre l’utile à l’agréable, des prestations live sont entendues à cet événement culturel. Malika la Slamazone, Floby, Cisby, Sayde, Roi Dossama, Robot le messie, tels sont les artistes qui composeront le plateau artistique de cet énième rendez-vous du Festival Garba Bobo.

A en croire, l’initiateur du Festival Garba Bobo et Commissaire général de Festival Garba au Faso, Olivier BAMOUNI, la tenue de cet événement à Bobo-dioulasso fait suite à un appel des festivaliers de la ville qui suivent le dit festival des autres communes via les réseaux sociaux. “C’est donc sans surprise que nous avons engrangé du succès depuis notre première édition dans la localité. Et ce résultat n’est pas le fruit du hasard, en ce sens que la ville de Bobo reste très importante en termes de promotion culturelle. Aujourd’hui, nous sommes au quatrième rendez-vous, nous pensons que les festivaliers continueront de relever le défi”, a-t-il laissé entendre avant d’ajouter que l’objectif est de promouvoir l’atiéké made-in-Faso.

Pour lui, le Burkina Faso fait aujourd’hui partie des pays producteurs et transformateurs de la pâte de manioc en atiéké, communément appelé Garba. La particularité de cette quatrième édition selon le promoteur de l’événement, est la réduction à quatre du nombre de jours de festivités en lieu et place de six et également l’intégration d’un espace VIP. Aussi, a-t-il signifié que le comité d’organisation a mis la main dans la pâte pour une programmation live de grosses pointures de la musique burkinabè ci-dessus citées. Une édition qui se tient dans une période marquée par la pandémie à Corona virus. À cet effet, il a tenu à faire savoir que toutes les dispositions sont prises pour respecter les gestes barrières, y compris la sensibilisation à l’entrée du site du festival.

Parfait Fabrice SAWADOGO 

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 × 28 =