Actualités Culture Sculpture

Festival International Art’Dougou : Les frères Ouattara ont procédé au vernissage de leurs expositions

En marge de la cinquième édition du Festival International Art’Dougou qui se tient à Bobo Dioulasso, les frères Assane et Ousseni Ouattara, promoteurs dudit festival, ont procédé à la présentation de leurs expositions. C’est l’hôtel Villa Rose qui a abrité ce vernissage, un véritable musée d’une richesse culturelle diversifiée, concoctée pour permettre aux populations d’en savoir plus sur leurs origines, celle des animaux , mais aussi beaucoup d’autres illustrations, mettant en exergue l’historique de plusieurs sujets tabous.

Les frères Ouattara ont ainsi donc, à l’occasion de la cinquième édition du festival International Art’Dougou, entamé le vernissage de leurs expositions, en compagnie des journalistes et du public, les acteurs ont montré une à une, les différentes oeuvres, relatant l’histoire d’une d’elle et sa symbolique. C’est le cas de ces animaux, parmi les quels, on constate plusieurs copies de masques réalisées. C’est le cas, parmi tant d’autres, Coba ou l’antilope cheval, l’un des plus grands de la savane, avec tout le mythe dont il a lui seul le secret.

Il y’a aussi parmi leurs expositions, des créations contemporaines qui symbolisent aussi bien d’autres choses assez mythiques comme la terre, l’univers. Il y’a aussi des créations qui symbolisent les fétiches, les silures sacrés de Bobo Dioulasso et bien d’autres, comme l’histoire coloniale retracée par les acteurs pour illustrer « la porte illégale de l’immigration », et comment les nègres étaient transportés vers l’Europe, une sorte de sensibilisation des masses les risques qu’ils encourent en voulant à tout prix aller vers l’Europe.

Ces expositions sont à ne pas douter, d’un enseignement du passé qui servira aux générations présentes et futures. Lors de la présentation, le frère Ousseni a poursuivi avec les explications de leurs créations artistiques, nous pensons à cet oiseau de bonne augure, le Calao, dont le crie du matin symbolise la chance et le bonheur, l’on ne peut tout citer, c’est un véritable chef-d’œuvre de la part des frères Ouattara très riche. Plus qu’un musée, c’est un grand trésor à découvrir.

Le festival poursuit donc son cours avec beaucoup d’autres activités culturelles à savourer, ce vendredi 17 janvier, à 19 h, a l’hôtel Villa Rose, aura lieu « la nuit bavarde débat et animations musicales ». La clôture des activités interviendra le samedi 18 avec pleine d’autres surprises.

Parfait Fabrice SAWADOGO

Rasack TRAORÉ

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 18 =