Festival Leeré: l’édition 2021 a connu son apothéose sous la satisfaction du promoteur

 Festival Leeré: l’édition 2021 a connu son apothéose sous la satisfaction du promoteur

La deuxième édition du Festival Leeré a définitivement refermé ses portes après quatre jours de festivités. C’était le dimanche 14 novembre 2021 dans la commune de Zabré.

Prestations d’artistes, course cycliste, dépistage gratuit de maladie, enregistrement d’une émission cocktail, remises de prix, expositions-ventes, et bien d’autres, tels sont ce que l’on pourrait retenir en terme de bilan des activités de la deuxième édition du Festival Leeré qui s’est déroulé du 11 au 14 novembre 2021, du côté de la commune de Zabré. En effet, dans la soirée du dimanche 14 novembre 2021, le présent festival a définitivement clos ses portes.

Cette édition du festival aura été marquée par des prestations live d’artistes talentueux du Burkina Faso, à l’image de Maria Bissongo, Eunice Goula, Amity Meria, Awa Boussim, Ismo Vitalo. A cela s’ajoute les prestations des troupes traditionnelles de la commune de Zabré et Tenado qui sont d’ailleurs des parenté à Plaisanterie. Ils n’ont pas manqué d’esquisser des pas de danse pour montrer leur attachement à la tradition et à la culture.

Au terme de tout ces événements qui ont marqué la présente édition, le promoteur Zinsonni Caleb alias Kezy étale son bilan et ses avis. Selon lui, dans le programme du festival Leeré, il a été question du sport et de de la culture. Dans le volé social, il y’a eu le dépistage de plus de 100 personnes avec l’aide des agents de santé et bien d’autres activités citées ci-haut. ”Le festival Leeré est aussi un cadre de promotion de l’agroalimentaire où nos vaillantes épouses ont pu transformer des produits locaux que les autorités on pris le temps de déguster. Pour moi, c’est un sujet de satisfaction, même si l’œuvre humaine n’est pas parfaite mais on s’apuie toujours sur les défauts pour grandir et allez de l’avant. Le niveau est monté plus que l’édition précédente. Pour cela, nous allons encore fournir beaucoup d’efforts pour faire de ce festival un festival international. Je réitère ma gratitude à tous ceux qui ont contribué à la réussite de ce festival’, a-t-il fait savoir.

Isaac Yabré, Présentateur de la cérémonie et membre du comité d’organisation s’est quant à lui exprimé en ces termes. Comme bilan, on peut dire que tout est positif. On a commencé difficilement mais grâce aux partenaires et autres, on a pu tenir cette édition. On peut donc dire que l’objectif est atteint. Ce festival est un théâtre de promotion de l’agroalimentaire et de la culture Bissa. Nous avons eu la visite de la commune de Tenado. C’est une question de visibilité de la commune de Zabré. On aimerait au delà de ce qu’on a pu réaliser, élargir notre champ de vision, notre capacité, parce qu’on a eu moins de difficultés cette année comparativement à l’année dernière. Mon message phare, c’est d’inviter les gens à s’intéresser à la culture notamment celle burkinabè”.

Yasmine Gouba, restauratrice, a salué le niveau niveau actuel du festival, qui grandit d’année en année pour devenir dans les espoirs, un carrefour incontournable. Du reste, le public a assisté à un concert live jusqu’à l’aube pour marquer officiellement la clôture de la deuxième édition.

André YAMEOGO (stagiaire)

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 29 =