Actualités Création Mode Stylistes

Festival Mode Cascades: Un défilé pour célébrer les 10 ans de l’association Pyramide Style.

Elle se nomme Fatoumata Karama née Hema, responsable du centre de formation les Étincelles de Banfora également membre de la relance Jeune Chambre International Banfora Cascades, cette dame qui préside l’association pyramide style est mariée mère de trois enfants. Infos Culture du Faso a eu un entretien avec elle dans le cadre du défilé de mode commémorant les dix (10) ans d’existence de pyramide style, le festival mode Cascades qui se tiendra à Banfora le 27 avril 2019.

Pyramide style est une association qui lutte pour la promotion et la valorisation des jeunes couturières et couturiers ainsi que des coiffeurs et coiffeuses pour leur autonomisation et leurs insertions socio professionnelles et économiques. Madame Karama nous fait la genèse et le bilan d’un événement unique dans son genre dans la cité du paysan noir. Madame Karama : « Cette aventure est née du constat qu’à Banfora ainsi que dans la région des cascades, les artisans sont laissés pour compte. Aussi le constat est que beaucoup d’entre nous s’habillent hors de Banfora et ce qui n’est pas honorable. »

Dix ans après un petit bilan est nécessaire pour mieux préparer l’avenir. En dix ans d’existence le bilan de l’association Pyramide style est « plus ou moins satisfaisant » a laissé entendre la première responsable de l’association. Madame Karama : « L’association à former beaucoup de couturiers en perfectionnement je dirais plus de 300 couturiers depuis sa création et 50 coiffeurs au certificat de qualification professionnelle(CQP) plus de 295. Trois formateurs avec un centre de formation professionnelle pour l’insertion des jeunes filles désolidarisé et non scolarisé.

Je peux aussi dire qu’avec les différentes formations les couturiers ont améliorée la qualité de leur travail au profil de leurs clientèles, ce qui les rend autonome financièrement. Mais beaucoup reste à faire toujours dans le domaine de la formation parce que la technologie évolue donc il faut aller à la modernisation. » C’est une association qui s’investie donc dans la formation des acteurs du domaine de la mode à Banfora, mais qui initie également des cadres de promotions pour ces stylistes. Le festival mode des cascades est l’une de ces activités de promotion far, et pour fêter les dix ans de Pyramide style une touche particulière est apportée à cette édition.

Madame Karama : « Cette année à sa particularité, nous la préparons comme toutes les autres années antérieurs mais avec ses contraintes et ses difficultés. Des innovations peuvent être notées, nous aurons une soirée riche en couleur surtout avec la maison Gouafo production qui nous accompagne pour l’événement ce qui voudrait dire  plus de professionnalisme. On aura également une conférence, une exposition vente, le clou de la soirée sera le défilé avec au total douze (12) couturiers en plus de la présentation de notre invité d’honneur François Premier. Cette année le Burkina Faso notre cher patrie a connus beaucoup de difficultés notamment les attaques de nos forces de défenses et de sécurité, les crises inter communautaires.

Une situation qui joue beaucoup sur l’économie financière et rend vraiment difficiles l’organisation des activités à notre convenance. Le manque de sponsors donc de moyens financiers est autant de difficulté que nous rencontrons. Mais qu’à cela ne tienne avec la grâce divine nous relèverons le défis ». Le comité d’organisation est donc déterminé à offrir un évènement exceptionnel au public au soir du 27 avril 2019. « Je vous remercie de m’avoir donnée cette opportunité à travers votre micro en m’accordant cette interview. J’ai un cri de cœur aux autorités locales et à la population de la région des cascades en particulier celle de Banfora. Cet événement n’est pas celle de Mme Karama ni la présidente de l’association pyramide style. Elle est à nous tous elle est pour le développement de notre région, de notre commune.

Personne, je dis bien personne ne viendra faire le développement pour nous si nous même ne mettons pas la main à la pâte. Alors laissons nos égos et accompagnons ensemble nous allons développer le secteur artisanal et donner une place à nos couturiers afin que Banfora devienne le carrefour de la mode au Burkina. Que Dieu vous guide et vous assiste ». Rendez-vous le 27 avril 2019 dans la salle polyvalente Marie Bonnard du collège Sainte Thérèse de Banfora pour vivre des moments inoubliable.

Zié Hamed Kader OUATTARA Correspondant à Bobo-Dioulasso et à Banfora.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 − 3 =