dim 26 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Festival PULAAKU: la manifestation culturelle relancée après cinq ans de suspension

Le Festival international PULAAKU Renaissance acte 5 a repris ses activités après cinq ans de suspension. La cérémonie d’ouverture officielle a eu lieu le samedi 28 octobre 2023 au CENASA à Ouagadougou. Plusieurs autorités coutumières, des anciens et des nouveaux membres du gouvernement notamment le ministre en charge de la Culture, Jean Emmanuel Ouedraogo, ont pris part à la cérémonie.

Débuté le 27 octobre dernier, le Festival International PULAAKU Renaissance, baptisé Renaissance prendra fin le 29 octobre 2023 sous le thème: « Nos expressions culturelles au service de la cohésion sociale et de la lutte contre l’extrémisme violent ». Pour la cérémonie d’ouverture, c’est la communauté peulh qui a été magnifiée. D’anciens membres du gouvernement tels que, Tahirou Barry et Abdoul Karim Sango qui étaient chargés du département de la Culture, ministre chargé de la l’ancien l’ex-ministre d’État, ministre en charge de la Reconciliation, Yéro Boly, l’émir de Djibo et l’actuel ministre de la Culture, Jean Emmanuel Ouédraogo.

Ladite cérémonie a également été marquée par des prestations d’artiste natifs de la communauté peulh et le discours des autorités.

« Chacun dans son domaine doit réfléchir voir ce qu’il peut apporter au processus de la paix. Nous pensons que c’est à travers la culture et surtout des festivals comme PULAAKU que nous devons construire cette recherche de la paix», a laissé entendre Boureima Barry, promoteur dudit festival.

Le ministre en charge de la culture Jean Emmanuel Ouédraogo a rappelé à travers ce festival, « l’ambiance de ce festival nous rappelle que la culture comporte une valeur intrinsèque qui lorsqu’elle est renforcée et valorisée au niveau de l’individu contribue à l’épanouissement personnel, au développement de la communauté et à la cohésion sociale », a t-il rappelé.

Hammadoun Dicko, parrain de la cérémonie, a ajouté que « ce festival est un appel qui va dans le sens de l’intérêt national de la nation. Chacun doit donner le meilleur de lui-même afin qu’on puisse régler le problème de ce pays », a t-il interpellé la population.

Ladite cérémonie a été également marquée par la visite des stands des autorités notamment le ministre en charge de la culture, Jean Emmanuel Ouedraogo. Il a profité de cette occasion visiter l’intérieur d’un habitat peulh au site d’exposition dans la cour du CENASA.

Cette deuxième journée du festival a été animée par des panelistes où plusieurs communicants dont l’écrivain Dramane Konaté qui ont porté leur analyse sur des thèmes comme : « Quelle stratégie de communication contre la violence verbale et les fakes news sur les réseaux sociaux ?», « Comment nos expressions culturelles pourraient elles contribuer à la cohésion sociale et du vivre ensemble dans le contexte actuel ?».

Modou Traoré (collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

FEMUZO 2024 : C’est parti pour l’acte 7

Le Festival de musique de Zogona (FEMUZO) a ouvert...

Festival Tiebélé Guigana, acte 2: 15 000 visiteurs attendus au site

Le comité d'organisation du festival Tiebélé Guigana, a présenté,...

15 mai à Zagtouli : Le Naaba Kaongo met à contribution un sanctuaire pour sa cité

La date du 15 mai est désormais journée nationale...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page