Festival Rendez vous chez nous : Résistance à travers l’art dans l’espace public.

 Festival Rendez vous chez nous : Résistance à travers l’art dans l’espace public.

Le collectif Arts, Clowns, Marionnettes, et, Musique dans nos Rues (ACMUR) a procédé le lancement des activités de la 10e édition, le samedi 9 février 2019 à Ouagadougou.

Développer l’art dans l’espace public au Burkina Faso et en Afrique de l’ouest, en vue de mettre en valeur et soutenir les artistes émergents, telle est la vocation du collectif arts, clowns, marionnettes, et, musique dans nos rues (ACMUR) .Car, situant une dynamique de développement et de structuration des arts de la rue par la formation des artistes, le festival entend participer à la diffusion ,à la création des spectacles et à la mise en réseau d’artistes et de programmateurs. C’est dans ce sens que le collectif a organisé une parade en prélude au festival le samedi 9 février 2019 à Ouagadougou.

Pour le directeur artistique Boniface Kagembèga, le festival se penche pour la 10 édition sur le dialogue et la résilience afin que l’art puisse contribuer à lutter contre les conflits et participe surtout à la promotion du vivre-ensemble. Et d’ajouter que le festival se veut une fête « profonde, joyeuse, simple ». La particularité est le lancement d’un défi de rendre cette manifestation éco responsable. Nous avons décidé de planter 200 plants et installer des poubelles en lieu et place des dépotoirs populaires d’ordures», a répondu le directeur artistique. Aux dires de Boniface Kagembèga, la traditionnelle parade consiste à inviter la population à collaborer avec les FDS. D’où l’intérêt d du thème résistance pour montrer que le peuple du Burkina Faso est uni contre les attaques terroristes.

Par ailleurs, M.Kagambèga a annoncé la participation de 50 compagnies et de nombreux artistes venues de l’Afrique et d’ailleurs. En plus des quartiers de Ouagadougou, a-t-il souligné, les villages de la commune de Komsilga et les quartiers de Bobo Dioulasso, l’équipe de médiation composée d’artistes et d’acteurs culturels, va à la rencontre des autorités coutumières et institutionnelles en vue de jouer et de créer dans la rue soit comprise et acceptée. Enfin, il a fait savoir que l’objectif dans le milieu est de développer la culture et des activités artistiques dans les écoles en vue de promouvoir une éduction citoyenne.

Parfait Fabrice SAWADOGO
Achille ZIGANI

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
2 + 1 =