dim 23 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

FIRHO 2018 : Ramatoulaye a fait son show.

Le festival international du rire et de l’humour de Ouagadougou (FIRHO) a organisé dans la nuit du 8 décembre sa cérémonie d’ouverture au CENASA.

Selon Augusta Palenfo, l’objectif de cette 11e édition consiste à « donner du boulot aux humoriste et faire connaitre les nouveaux talents et le FIRHO ».
En effet, a-t-elle souligné, à 11 ans d’existence, le premier festival du rire au Burkina Faso a pour innovation majeure de promouvoir les artistes qui sont à la tête d’affiche en vue de les faire connaitre sur le plan international.
Et de poursuivre que depuis 11 ans, avec son équipe, elle a dit œuvrer de son mieux non seulement pour les faire découvrir mais aussi mettre la joie au public. Car, à l’écouter, le rire a une vertu thérapeutique et n’y a pas de mal pour une personne de venir rigoler.

D’ailleurs, une autre innovation reconnait-elle, est de montrer aux artistes humoristes le bienfait d’être membre du BBDA. « Ce n’est pas comme des musiciens, il y a beaucoup d’artiste humoriste qui ignorent qu’ils doivent percevoir des droits lorsqu’ ils présente un spectacle ou quand ses œuvres sont jouées par la radio comme la télévision », a fait entendre la promotrice du FIRHO. Aux dires de Augusta Palenfo, les humoristes comme des artistes musiciens ont appris leur droit. D’où le caractère exceptionnel de cet évènement 2018.


« Du rire à gogo »
Pendant environ quatre heures, des artistes humoristes pétris de talents, venus d’horizons diverses notamment du Congo Brazza, de la Cote d’ivoire, du Mali, et du Burkina Faso ont fait rire jusqu’aux larmes les spectateurs. Ce sont entre Djo Le Rapide, dans son Moussa petit sergent le duo Gombo com qui sont des professionnels de la scène de donner une folie de rire.En lançant un message de félicitation et d’encouragement à la promotrice, les humoristes de Gombo.com ont sortir leur manière de mieux décrire l’actualité de la société burkinabè.
Ensuite, l’entrée sur scène de l’humoriste ivoirien Boukary était l’un des plus attendus le maître incontesté de l’humour de son pays a impressionné le public reste.

A la clôture de la nuit du rire, le public a eu droit à la prestation de Ramatoulaye a révélé son talent d’humoriste, de musicien et de danseur.
Enfin, en saluant la performance des artistes dans leur profession, Augusta Palenfo, la promotrice a exprimé sa satisfaction pour ce spectacle.

Achille ZIGANI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Festival des Retrouvailles du Nahouri : la première édition ouvre ses portes à Pô

La toute première édition du Festival des Retrouvailles du...

Burkina/Solidarité : Des artistes et acteurs culturels natifs de mai font parler leur cœur

Le camp militaire général Sangoulé Lamizana a accueilli ce...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page