mar 25 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

FITMO 2019 : Faire de l’intégration des peuples un levier du développement.

La 17e édition du Festival International de Théâtre et de Marionnettes de Ouagadougou (FITMO) a ouvert ses portes, le samedi 26 octobre 2019 à Ouagadougou. À l’occasion, la cérémonie d’ouverture de ce trentenaire a enregistré la présence des membres fondateurs du Festival et la prestation des artistes en vue de célébrer la valorisation de la coopération culturelle.

D’entrée de jeu, le représentant du ministère en charge de la culture, Rasmané Kamba a souligné que trente ans après l’œuvre du professeur Guingané et de ses compagnons, poursuit son chemin dans la valorisation de la coopération culturelle. A entendre, le directeur artistique du Festival, Hamadou Mandé, après le Togo, le Bénin, le Niger, la Côte d’Ivoire et le Mali, le FITMO a déposé ses valises à Ouagadougou. A ses dires, « Arts, cohésion sociale et intégration des peuples », c’est sous ce thème que la 17e édition du (FITMO) a choisi dans le sens de favoriser la circulation de l’expertise artistique de l’Afrique de l’Ouest. Comme l’a certifié M. Kamba, la culture est un débat d’actualité sur l’aspect tel l’identité, la cohésion sociale et le développement humain.


À cet effet, Hamadou Mandé a confirmé que l’ancrage social et culturel de ce festival est plus à l’interculturalité et au développement. Et de soutenir que c’est dans la logique de contribuer à construire un marché par le rapprochement des écoles et structures de formation artistique africains pour les à la faveur d’une synergie d’action. Toute chose qui participe, a souligné M. Mandé, à lancer une vitrine des écoles d’arts, une route africaine d’arts en vue de maintenir un réseautage entre artistes et professionnels de la culture. À cette occasion, Rasmané Kamba a salué les efforts consentis depuis trente ans pour rapprocher les peuples et la valorisation de la coopération culturelle.

À l’occasion, Rasmané Kamba a souhaité que cette édition puisse permettre d’atteindre les objectifs. En exprimant aussi sa reconnaissance aux acteurs dans la tenue de l’activité, Hamadou Mandé a annoncé plusieurs activités de masters class, de spectacles, d’expositions vont rythmer la manifestation. Sans oublier les difficultés financières et sécuritaire M. Kamba a encouragé les organisateurs dans le respect du calendrier.

Par ailleurs, loin d’être un rendez-vous de spectacle, le FITMO de panels et des ateliers prévus pour des sensibilisations sur plusieurs thématiques. Le FITMO 2019 regroupe dans la capitale burkinabè, des participants venus de la Cote d’Ivoire, du Mali, du Benin, du Togo, de la France, de la Belgique, d’Italie et de l’Allemagne. L’édition 2019 se présente comme celle de la consolidation et de l’autonomisation par la mise en exergue de la qualité des contenus. Pendant une semaine, elle a mobilisé plus de 400 troupes et entend tenir environ 700 spectacles.

Achille ZIGANI

Crédit photo : Parfait Fabrice SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Coupe Yanogo de Tanghin acte 2: Du football pour promouvoir le vivre ensemble

Le quartier Tanghin de la ville de Ouagadougou était...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page