jeu 25 juillet 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

FITMO : Restitution sur la recherche théâtrale sur les pagnes africains.

Dans le cadre de la coopération du FITMO avec Literaturhaus Stuttgart en Allemagne s’est tenu un atelier de recherche théâtrale portant sur le projet de recherche sur les pagnes africains. La cérémonie de restitution des travaux a eu lieu le vendredi 1er novemebre 2019 à Ouagadougou.

Les festivaliers du FITMO/FAB 2019 ont eu droit à une restitution d’un projet sur la recherche théâtrale sur l’histoire des pagnes en Afrique, le vendredi 1er novembre 2019 à l’espace Gambidi à Ouagadougou. En effet, la chercheure en études théâtrales, Mshai Mwangola a souligné que cette pièce théâtrale montre que chaque pagne porté en Afrique a une origine africaine. D’où l’importance de cet atelier de 4 jours sur les histoires des pagnes qui sont si présents dans la vie de femme. Mshai Mwangola indiqué que l’esprit de l’esprit de l’atelier consisté à travailler avec les comédiennes du collectif Femme ’art de Ouagadougou, à partir de ces histoires relevant de la tradition ou de la vie individuelle.

« Les pagnes, c’est très important dans le passé des africains aujourd’hui et même pour l’avenir dans toute l’Afrique, » a laissé entendre la metteure en scène. Pour les africains, particulièrement les femmes, le pagne est notre identité que l’on a commencé à oublier cet héritage important. Autre chose, a précisé Mshai Mwangola, c’est avoir la capacité de connaître l’origine de chaque pagne à savoir comment reconnaitre un pagne porté au Burkina Faso, au Kenya et bien dans d’autres localités du continent etc.

Annette Bûhler Dietrich a indiqué cette idée est partie en mai 2019 à Stuttgart à partir d’une collaboration du festival Membrane avec le FITMO de trouver un metteur en scène dans le cadre de ce projet. C’est un festival consacré, selon elle, sur la recherche en ce qui concerne l’Afrique principalement la tradition des pagnes au Burkina Faso. Les sept actrices, à la tombée de rideaux, après 1 heure de spectacle, ont confié chacune d’elles a apporté deux pagnes qui avaient une histoire.

Achille ZIGANI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Ouagadougou: Le 13e Rim-Tansoba accède au trône à Sabtenga 

Son excellence le Rim-Tansoba (Mouss Tansoba) est fait désormais...

Ouagadougou/Théâtre Soleil: Sortie de promotion de la 6e cuvée de « l’Atelier de l’acteur »

La formation professionnelle acting à l’école de théâtre du...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page