ven 21 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

FONY 2018: « Une bonne opportunité pour nouer des relations » selon Belem Zakaria de Zek styl.

Le Burkina Faso regorge d’innombrables talents dans le domaine de la mode. Des hommes et des femmes qui manient le ciseau et le mètre à la perfection. De ces grands noms du stylisme burkinabé figure en gras le nom Zek Styl. Il a participé à tous les événements de mode au Burkina Faso. Dernièrement il faisait sa deuxième apparition au Festival Ouaga New York, en attendant de se rendre au Togo pour un autre événement de mode le 22 septembre. C’est donc pratiquement entre deux avions que notre invité du jour à bien voulu s’entretenir avec nous. 

 

Infos culture du Faso : veuillez-vous présentez à nos lecteurs.

ZEK Styl: Moi c’est Belem Zakaria à l’état civil, le nom de la marque c’est Zek Style.

Infos culture du Faso : Vous avez pris part au Festival Ouaga New York, que retenez-vous de votre participation à cet événement ?

ZEK Styl: Nous avons effectivement pris part au Festival Ouaga New York qui s’est tenu du 3 au 7 septembre. Ça nous fait de l’expérience et nous avons été très satisfaits parce que nos attentes ont été comblées. Le public a répondu massivement à l’appel.

Infos culture du Faso : Avez-vous un mot à l’endroit des organisateurs de cet événement ?

ZEK Styl: Que des mots d’encouragement parce qu’ayant été à leur côté, je sais que c’est un combat très difficile. Ils ont bataillé dur pour pouvoir réussir l’événement. Et de par mon expérience, je sais que l’organisation d’un tel événement demande beaucoup de moyens, malheureusement ils n’en ont pas eu assez et il a fallu faire des pieds et des mains pour pouvoir réussir l’événement. Donc encore une fois c’est de les encourager à persévérer malgré les difficultés. Comme on le dit c’est pour le Faso qu’on se bat, et il faut beaucoup d’engagement pour la promotion de la culture burkinabé.

Infos culture du Faso : Quel est la collection que vous avez présenté à ce Festival ?

ZEK Styl: Au FONY la collection que j’ai présentée est baptisé collection Homme Intègre. Cela pour la valorisation de notre coton et du Faso Danfani, c’est une collection faite de mélange de Faso Danfani et de tissu léger et un peu de bazin.

Infos culture du Faso : Comment votre collection a-t-elle été accueillie par la diaspora ?

ZEK Styl: La collection a été fort bien appréciée parce qu’en tout honnêteté tout ce qui a été présenté ce jour-là, aucune tenue n’est revenue à Ouagadougou. Donc, nous pouvons dire que la collection a été très bien accueillie par la diaspora.

Infos culture du Faso : Quel est votre opinion sur la mode aux États-Unis ?  La mode africaine en général ?

ZEK Styl: Parler de la mode aux États-Unis c’est un peu vaste. Parce que là-bas la mode évolue à une vitesse telle que nous ne pouvons pas la suivre d’ici. Parlant de la mode africaine aux États-Unis, je pense qu’elle n’a pas une très grande place. Cela relève de la pesanteur de la mode africaine parce que tout le temps que j’ai passé là-bas je n’ai pas vu de boutique d’un grand styliste africain. Aussi, là-bas le port du prêt à porter est très élevé. C’est un terrain qui est vierge pour nous stylistes africain mais cela demande beaucoup de moyens.

Infos culture du Faso : Êtes-vous à votre première participation au FONY ?

ZEK Styl: La première fois que Zek Styl a pris part à la FONY, je me suis fait représenter parce que j’avais un autre défilé auquel j’avais été programmé bien avant. Mais cette année j’ai tenu à y être. Donc c’est ma deuxième participation.

Infos culture du Faso : Est-ce que vous avez pu nouer des relations ?

ZEK Styl: En termes de contact, j’ai été approché par des particuliers qui ont des boutiques et qui aimeraient que l’on travaille ensemble même si beaucoup de choses restent à faire. Mais je n’ai pas eu de contact avec des stylistes qui vivent là-bas. Ça été une bonne occasion pour nouer des relations.

Infos culture du Faso : Parlons des créations de Zek Styl, quel est votre tendance de couture ?  Masculin au féminin ?

ZEK Styl: Je suis mixte, mais aujourd’hui je suis beaucoup plus masculin parce que je travaille beaucoup plus dans l’événementiel et autre événement qui regroupe des banquiers et tout ça. Donc je me suis beaucoup plus penché sur le genre masculin sinon je suis mixte.

Infos culture du Faso : Quel type de tissu travaillez-vous le plus ?

ZEK Styl: Nous travaillons un peu tous les matériaux. Au début j’ai commencé avec le jean et après le tissu classique, le pagne et le Danfani aussi donc je dirais qu’on travaille un peu tous les matériaux.

Infos culture du Faso : Au niveau national, avez-vous pris part à des événements de mode ?

ZEK Styl: Tout ce qui est événement dans lequel la mode se retrouve, j’ai participé, c’est à dire tous ce qui est défilé de mode au niveau national j’y ai participé. Que ce soit le SIPAO, FOLIE DE MODE, SIAO, SITA pour vous citer quelques un.

Infos culture du Faso : Quel styliste vous a le plus marqué ?

ZEK Styl: Il y a moi-même [Rire], parce que quand tu pars de rien, louer une maison à 6000FCFA/mois pour être à ce stade aujourd’hui je crois que c’est remarquable. [Rire]

Infos culture du Faso : Que faire pour le rayonnement de la mode burkinabé ?

ZEK Styl : Aujourd’hui le maître mot c’est la formation des ressources humaines dans le domaine. Les couturiers que nous sommes nous avons besoin de formation. Actuellement la mode a tellement évolué que sans la formation c’est comme si on était des camions garés, on n’avance pas. Il faut donc mettre l’accent sur la formation des jeunes couturiers.

Infos culture du Faso : Votre dernier mot?

ZEK Styl: D’abord c’est de vous remercier et vous féliciter,  je tire également mon chapeau aux organisateurs du FONY et les encourager parce que ce n’est pas facile. Dire qu’on attend des autorités qu’ils les aident ça va être compliqué parce que nous savons ce qui se passe et ce qui se dit. Je tiens à féliciter et encourager le promoteur de ce festival pour tout ce qu’il fait pour la promotion de la culture burkinabé. Que Dieu accompagne le FONY et que le monde culturel burkinabé puisse à l’unisson accompagner cet événement. Merci !

 

Interview réalisé par Parfait Fabrice SAWADOGO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page