Actualités BBDA Musique

Formation des membres du BBDA : Des acteurs seront outillés à la titularité des Droits.

Le Bureau Burkinabé du Droit d’Auteur (BBDA) organise du 9 au 10 Avril 2019 à Ouagadougou, une série de formations à l’intention de ses membres.

La formation de hier matin, s’inscrit dans une série de formations voulu par le bureau burkinabé des plaintes récurrentes sur la méconnaissance des règles de documentation et de répartition des droits aux différents titulaires a expliqué le Directeur Général du BBDA, Walib Bara.

Cette formation qui débute par la filière musique aujourd’hui au CENASA, et demain encore dans le même lieu, a-t-il poursuivi, consiste en la maitrise de l’écosystème de la filière musique « Vous savez, la musique est une filière complexe et sur une œuvre musicale vous avez plusieurs intervenants dont l’auteur, l’interprète, l’arrangeur et l’adaptateur. Donc, il est très important que les uns et les autres puissent savoir le rôle joué par chacun sur une œuvre musicale, parce que de ce rôle découle la titularité des droits ».

C’est pour éviter désormais tout malentendu entre auteur, arrangeur, nterprète et adaptateur, qu’un filtre a été mis en place afin de faciliter cette documentation des œuvres et c’est en cela que le conseil d’administration a autorisé la création d’une cellule dénommée commission technique d’identification des œuvres litteraires et artististiques (CTIOLA) a-t-il précisé et d’ajouter que cette commission a pour but de filtrer les déclarations et d’affecter les différentes commissions aux genres musicaux afin que cette déclaration ne souffre d’aucune contestation et qu’elle puisse ètre aujourd’hui un frein à la prévention des conflits entre le BBDA et ses membres.

Cette commission regorge  de personnes d’expertise avérée et d’une probité fondée qui sont entre  autres le président Sosthène Yaméogo d’ailleurs formateur , de Sam Zongo Etienne qui est un arrangeur connu de tous au Burkina et même dans la sous-région et de Dim Jérémie , un parolier, interprète et associé à ces trois expertises, le personnel du BBDA qui renforce ses capacités au sein de cette commission technique d’identification des œuvres littéraires, a-t-il laissé entendre et de précisé qu’il n’ya pas ce bureau de droit d’auteur qui a pu faire une répartition sans contestation parce que selon lui, l’exactitude de la répartition qui est une quête permanente et qui ne peut être atteinte sans ces formations, il était important qu’au niveau de l’écosystème musical , les différents intervenants cités tantôt (auteur, compositeur, interprète, adapter, éditeur, producteur) sachent les différentes frontières.

Sosthène Yaméogo abondant dans le même sens que son prédécesseur qui reconnait que c’est un long processus en prenant sa propre expérience comme exemple qui ne s’est pas passée en un ou deux ans, reconnait qu’il était important d’aider à poser le débat en le clarifiant en apportant leur petite contribution et expérience afin qu’il soit ouvert.

Cette série de formations commence par la filière musique, ensuite audiovisuel, arts dramatiques et pour se terminer en chorégraphie.

 

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

benedicteoued@gmail. Com

Parfait Fabrice SAWADOGO

fabino.prod@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 12 =