Formation des membres du BBDA: les acteurs de la filière arts dramatique et audiovisuel outillés sur les aspects du droit d’auteur

 Formation des membres du BBDA: les acteurs de la filière arts dramatique et audiovisuel outillés sur les aspects du droit d’auteur

La formation de la Commission technique d’identification des œuvres littéraires et artistiques (CTIOLA) du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA) s’est poursuivie ce mercredi 7 juillet 2021, à Ouagadougou. Cette formation, initiée pour permettre une meilleure compréhension du droit d’auteur, a concerné, ce jour, la filière arts dramatique et audiovisuel de ladite commission.

Initialement reportée à une date ultérieure pour raison de décès, c’est finalement ce mercredi 7 juillet 2021 que s’est poursuivie la formation de la Commission technique d’identification des œuvres littéraires et artistiques du Bureau Burkinabè du Droit d’Auteurs( BBDA), à l’espace culturel Gambidi de Ouagadougou. Ces acteurs, réunis, ont été outillés sur « la distribution des rôles dans le domaine audiovisuel », « les difficultés rencontrées sur les déclarations des œuvres dramatiques et audiovisuelles », « le processus de documentation d’œuvres des membres dans le domaine audiovisuel », « la technique de répartition dans le domaine audiovisuel », «  droits et devoirs des membres ». « L’objectif recherché dans cette rencontre, c’est d’outiller les acteurs d’arts dramatique et d’audiovisuel pour une meilleure compréhension et en même temps une meilleure collaboration entre nous », a déclaré Wahabou Bara, Directeur général du BBDA.

D’entrée, Jean Yves Nana, formateur du jour a indiqué que Pour bénéficier du droit en matière de cinéma, il faut déclarer les acteurs qui ont joué les rôles primordiaux dans le film. « Il ne faut pas aller déclarer les figurants et venir revendiquer un quelconque droit. On voit des gens qui déclarent des personnes juste parce qu’ils les connaissent et ils ont figuré dans le film. Là, ils disent, je met ton nom le BBDA a l’argent, tu va aussi aller prendre. Il faut que nous même on respecte notre art », a-t-il dit.

Le volet « processus de documentation d’œuvre des membres dans le domaine de l’audiovisuel » a été dispensé par Delphine Somé, directrice de la répartition au BBDA. Ainsi, elle a évoqué les détails concernant le processus d’adhésion au BBDA, à savoir les questions liées à la composition du document de déclaration , la composition du bulletin de déclaration de qui peut être membre. « Toutes ces démarches sont soumises, à la base, à la CTIOLA. S’il y’a des réajustements à faire, ladite commission va interpeller la personne en question pour qu’il apporte éventuellement des compléments, avant la validation et l’adhésion », a-t-elle expliqué.

A l’issue de ce volet, la dispense des deux autres modules a été assurée par Karine Sawadogo et Armel Compaoré. « La part déversée aux ayants droits est un processus issu d’un calcul sur la base de coefficients. Heureusement que ces calculs sont faits par la machine », a déclaré Armel Compaoré, concernant le volet répartition des droits.

Ainsi fait, cette formation, initiée, depuis le 21 juin 2021, prend fin ce jour même. Augusta Palenfo, bénéficiaire de la formation, a déclaré être satisfaite de cette initiative. « Merci au BBDA pour tout ce qu’il fait pour nous, artistes », a-t-elle confié. En rappel, la série de formation a été dispensée en quatre étapes et a concerné plusieurs acteurs ayants droits du BBDA.

Abdoul Gani Barry(stagiaire)

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 × 24 =