lun 27 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Forum du droit d’auteur en Côte d’Ivoire: l’ex DG du BBDA, Walib Bara, partage son expertise

À l’occasion de la 7e édition des Ateliers de formation des acteurs culturels (AFAC) au forum du droit d’auteur, tenue à au Goethe-Institut d’Abidjan, l’ex DG du BBDA et directeur exécutif des industries culturelles et créatives au Burkina, a été invité à partager son expertise sur le domaine de gestion du droit d’auteur et droits voisins. C’était les 11 et 12 avril dernier.

« Droit d’auteur et droits voisins dans la création et la production musicale », c’est sous ce thème que s’est tenue les 11 et 12 avril dernier du côté de la capitale économique ivoirienne, l’édition 2023 des AFAC. Un thème sur lequel des experts du droit d’auteur et des droits voisins ont été invités à partager leurs expériences et savoir au profit des acteurs culturels ivoiriens. Au nombre de ces experts issus de plusieurs pays, figure l’emblématique Wahabou Bara, plus connu sous le pseudonyme Walib Bara, ex DG de l’organisme de gestion collective du droit d’auteur au Burkina et actuel directeur exécutif des industries culturelles et créatives.

Plusieurs communications relatives au thème de l’édition ont donc été abordées par les différents experts. Pour sa part, monsieur Bara a de long en large développé la question de la rémunération pour copie privée, cas du Burkina Faso. C’est avec magnanimité et maîtrise que cet expert du droit d’auteur et du secteur culturel a fait montre de son expertise à l’endroit des acteurs culturels ivoiriens présents, pour l’occasion, dans les locaux du Goethe-Institut, à Abidjan-Cocody. Aussi, a-t-il participé à dispenser à l’endroit de ces acteurs culturels, une formation sur les droits d’auteur et les droits voisins sur une œuvre musicale et le métier d’éditeur.

Cette invitation de monsieur Bara à cette rencontre est amplement méritée, quand on sait ce qu’il a accompli, lors de son passage à la tête de la Direction Générale du Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur (BBDA).

En effet à la tête du BBDA, monsieur Bara a entrepris de nombreux réformes pour en vue de donner un souffle nouveau à la structure. C’est donc sous sa direction que l’on a assisté à la création du Fonds d’Aide aux Anciens Membres (AMA) et la mise en route de l’Assemblée générale des Sociétaires du BBDA en novembre 2016. Deux années plus tard, soit en septembre 2018, sa direction lance une Commission technique d’identification des ceuvres littéraires et artistiques (CTIOLA). En 2019, il poursuit ses œuvres en participant à l’Académie de l’organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), qui a organisė une formation à destination des professionnels des offices et sociétés de droit d’auteur. Et pour la première fois, cette formation est délocaliséé en afrique, notamment au Burkina Faso grâce à la direction de monsieur Bara.

Aussi, sous son leadership, de nouveaux types de droits ont vu le jour. Ainsi, le BBDA est le premier bureau de droit d’auteur en Afrique à mettre en œuvre les droits de reproduction par reprographie au profit des auteurs et éditeurs de presse écrite. En Août 2020, les auteurs (journalistes) et éditeurs de presse ont touché leurs droits symbolisant ainsi le soutien du droit d’auteur à la liberté de presse. Autant de résultats qui justifient les sollicitations de monsieur Bara, au-delà de nos frontières.

Pour rappel, les AFAC se tiennent sous l’initiative du Collectif des Acteurs Culturels (CAC), présidé par l’opérateur culturel et africultiviste, Soldat Jahboy.

Boukari OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Burkina/Solidarité : Des artistes et acteurs culturels natifs de mai font parler leur cœur

Le camp militaire général Sangoulé Lamizana a accueilli ce...

Education artistique: Graines d’espoir 2024 referme les portes

C’est par une cérémonie de restitution, que le projet...

FEMUZO 2024 : C’est parti pour l’acte 7

Le Festival de musique de Zogona (FEMUZO) a ouvert...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page