Actualités Cinéma Entretien

Françoise Sedego primée meilleure maquilleuse professionnelle à Yaoundé

Le domaine de l’audio visuel se porte bien au pays des Hommes intègres. Après de nombreux prix engranger dans le domaine de la réalisation et des comédiens, c’est au tour des travailleurs de l’ombre de recevoir des récompenses pour le travail abattu. L’un de ses domaine et pas des moindres est celui du maquillage cinéma et effets spéciaux. Françoise Sedego se démarque aisément parmi ses paires par son talent, elle vient de rentrer fraichement du Cameroun où elle prenait part au Festival Africa Make-up Week. Un séjour fructueux puisqu’elle revient avec le prix spécial de la maquilleuse professionnelle. Infos culture du Faso n’a pas manqué l’occasion de lui arracher quelques mots que nous vous invitons à lire dans les lignes qui suivent.

Infos Culture du Faso (ICF) : Vous avez récemment reçus le prix spécial de la maquilleuse professionnelle africaine au festival Africa Nake-Up Week à Yaoundé, que représente cette distinction pour vous ?

Françoise Sedego: Cette distinction représente une grande chose pour moi, par ce que au delà de nos frontières, cela viens booster ma carrière par ce que j’ai toujours voulu être maquilleuse internationale reconnue.

ICF : Sur votre page Facebook, nous vous voyons remercier le Fédération National du Cinéma et de l’audio visuel, vous a t’il été d’une grande aide dans l’obtention de ce prix ?
Françoise Sedego : c’est  la Fédération nationale du cinéma et de l’audiovisuel du Burkinabé  par son président Pazouknaam Jean Baptiste OUEDRAOGO qui a fait les démarches afin que ce voyage puisse être effectué.. Ils sont donc à la base de ce prix.

ICF : Vous êtes maquilleuse professionnelle de cinéma et de beauté et effets spéciaux et en même temps actrice dans plus de 35 films au Burkina, pouvez vous nous faire un résumé de votre parcours ?
Françoise Sedego  : Je ne peux pas parler de mon parcourt sans penser à feu Missa Hébie, c’est de son plateau que tout est parti. J’ai été retenu pour un rôle dans la série Commissariat de Tampy. J’ai commencé par le jeu d’acteur avant de me spécialisé dans le maquillage cinéma. C’est un parcours qui n’a pas été facile. Mais actuellement, je rends gloire à Dieu par ce que je ne chôme pas. Je suis même souvent déborder par le travail.

ICF : En tant qu’actrice du domaine, vous voyez certainement des jeunes qui veulent emprunter vos pas, quels conseils pouvez-vous donner à ces derniers pour qu’ils y réussissent ?
Françoise Sedego  : La volonté, la passion qui font exceller les gens dans leur domaine. On ne vient pas au cinéma par ce qu’on n’a pas d’autres portes de sortie. On vient par amour, par passion et par la détermination tu pourras t’en sortir.

ICF : On voit en vous une actrice de cinéma avec plusieurs films à votre actif, dites nous comment vous définissez le cinéma et comment elle se porte se porte au Burkina?
Françoise Sedego  : Le cinéma burkinabé se porte assez bien. Il y’a pas mal de plateau de tournage dans le pays, il y’a des acteurs et des réalisateurs talentueux. Et au vu de cela, j’ai foi que l’étalon d’or de va galoper et revenir au Burkina.

 

 

ICF : Pour finir, avez vous un message à l’endroit du ministère de la culture du Burkina pour qu’ils envisagent d’éventuels soutien vis à vis du métier que vous exercez ? En tant que maquilleuse et actrice de film bien sûr ?
Françoise Sedego: Pour terminer, je vous remercie, je remercie toutes les personnes qui m’aimes et qui me soutienne énormément, je remercie Merveille Akamba et son staff, merci au ministère de la culture, je remercie la Fédération nationale du cinéma et de l’audiovisuel du Burkinabé, son président Pazouknaam Jean Baptiste OUEDRAOGO qui a fait les démarches afin que ce voyage puisse être effectué. Je remercie ma grande soeur Odette Bayala qui m’a tendu la main dès le début.

Interview réalisé par Parfait Fabrice SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 ⁄ 3 =