dim 26 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

GAOUA: Le tir-à-l’arc valorisé à travers une compétition au Festival des Arts du Sud-Ouest (FASO)

La quatrième journée du Festival des Arts du Sud-Ouest (FASO) qui se tient à Gaoua, a, ce vendredi 3 novembre 2023, été marquée par la compétition de tir-à-l’arc. Trois gagnants dans 3 catégories seront primés à la clôture dudit festival.

Après une série d’activités réalisées à partir du 31 octobre dernier, les organisateurs du Festival des Arts du Sud-Ouest ont marqué la quatrième journée par une compétition de tir-à-l’arc. Devant le promoteur Pascal Romuald Poda alias «Petit Jésus» et l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, Sèglaro Abel Somé, plusieurs candidats venus de Dano, Bâtié et Gaoua, ont tenté à travers leur compétence de tir-à-l’arc pour convaincre les membres du jury.

Ladite compétition a été déroulée sur une distance de 15 mètres pour les femmes et les garçons et 30 mètres pour adultes hommes. Une première fois depuis que le FASO existe. Les lauréats de la catégorie des femmes sont Salamata Kambou avec 23 points, Frahina Noufé avec 14 points et la 3e qui s’appelle Amina a eu 13 points.

Pour la poule des enfants,i l s’est agi de Lématé Noufé qui sort premier de sa poule avec 26 points, suivi de Hunkoun Hien avec 25 points et Bêbê Justin Yoube boucle le cercle des gagnants dans cette poule. Dans la 3e poule qui sont des adultes, Kambiré occupe la première place avec 15 points, suivi Palanbarê Diolompo avec 10 points et dans cette poule, Kambiré boucle le cercle des gagnants avec 7 points. Au total 9 candidats seront primés à l’apothéose dudit festival.

Le promoteur Pascal Poda précise que la compétition du tir-à-l’arc fait partie de l’innovation de la 5e édition. « Le tir-à-l’arc fait partie des arts du Sud-Ouest, nous ne pouvons pas mener ce festival sans penser à cette compétition. C’est également interpellé la jeunesse à se former au tir-à-l’arc car, c’est ça notre première arme. Nos grands parents l’ont utilisés pour se défendre. J’invite la jeunesse à la formation de cet outil », a t-il interpellé.

Jean Philippe Yelka, formateur et premier vice-président de la fédération de tir-à-l’arc olympique « nous avons eu la compétition toute la journée. Nous avons commencé par les éliminatoires et la finale ce soir. La femme contribuait à la guerre, c’est pourquoi nous les avons formées au tir-à-l’arc », a t-il expliqué.

Le formateur révèle qu’il y a de l’engouement de la population. Il suffit, selon lui d’accompagner les compétions au tir-à-l’arc. Salamata Kambou dit être très fière d’être meilleure aujourd’hui au tir-à-l’arc. « Cette victoire, pour moi, traduit un rattrapage de la Semaine nationale de la culture (SNC) où j’étais sortie de la compétition avec la 3e place. J’ai participé à cette compétition parce que c’est pour nous ici et c’est notre culture. Ainsi, les femmes ramassaient les flèches pour les hommes sur le champ de bataille. De ce point de vue ,la femme peut se former sans problème », a-t-elle rappelé.

Le FASO se poursuit avec les manifestations artistiques le soir dont Solo Dja Kabako annoncé pour l’apothéose qui sera marquée par la prestation de Dez Altino et de l’émission Bambino show.

Modou Traoré (collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Education artistique: Graines d’espoir 2024 referme les portes

C’est par une cérémonie de restitution, que le projet...

FEMUZO 2024 : C’est parti pour l’acte 7

Le Festival de musique de Zogona (FEMUZO) a ouvert...

Festival Tiebélé Guigana, acte 2: 15 000 visiteurs attendus au site

Le comité d'organisation du festival Tiebélé Guigana, a présenté,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page