Actualités Culture Société

Gestion des musées: fin de formation pour des acteurs de musées du Burkina Faso

Lancé officiellement ce jeudi 29 juillet 2021 à Ouagadougou, l’atelier de renforcement des capacités des acteurs et actrices de musées a connu son apothéose, ce vendredi 30 juillet 2021. Fruit de l’Association des professionnels de musées du Burkina Faso (APMBF), ce présent atelier s’est tenu sous le thème <<quels musées pour le Burkina Faso>>.

Un véritable cadre d’échange, cet atelier, placé sous le parrainage de la députée Julie Congo, a réuni plusieurs acteurs, tous des professionnels issus du secteur muséal et culturel. Plusieurs communications ont été effectuées au cours de ces deux jours d’activité afin de mieux outiller les acteurs et actrices de ce secteur. Au total, huit communications, des tables rondes entre professionnels et partenaires. Des panels au tour des thèmes liés à la gestion des musées, à l’acquisition des collections et au développement socio-culturel des musées.

Pour les participants, cet atelier a été un véritable rendez-vous de donner et de recevoir. Au début ce cet atelier, une question était pendante. Doit-on fermer nos musées? Les musées sont-ils un luxe pour notre pays?

A ces questions Sédogo Souleymane B. Christian, président de l’APMBF, répond par la négation. “Après nous être ressourcés dans la sagesse de nos devanciers durant cet atelier, je suis plus que convaincu que le combat doit se mener en dépit des difficultés que nous rencontrons. Nous devons Surmonter ces difficultés et redorer le blason du secteur muséal de notre pays afin d’en faire une industrie qui transcende les frontières du Burkina Faso”, a-t-il laissé entendre.

Monsieur Abdoulaye Diomi, Directeur général du tourisme, représentant du Secrétaire général du ministère de la Culture, a remercié et félicité l’association d’avoir offert aux professionnels des musées, un cadre de réflexion sur leurs conditions de travail en particulier et sur l’avenir de l’institution muséale en général. Pour monsieur Diomi, les musées constituent les institutions de haute importance pour la sauvegarde de notre patrimoine culturel matériel et immatériel.

Quant à la marraine de l’atelier, en la personne de Madame Julie Congo, elle se dit très édifiée par la tenue de l’atelier. Cela m’a permis, dit-elle,:de savoir que ce n’est pas seulement au Burkina que le problème des musées se pose. Il est plus que nécessaire selon elle, d’amener le peuple à se sentir concerné par les expositions muséales qui lui sont proposées. “Nous sommes dans un monde très ouvert donc il faut travailler à rendre nos musées compétitifs d’où la nécessité de revoir le management muséal de notre pays”, foi de madame la députée.

A l’issue de ces deux jours d’atelier quelques recommandations ont été formulées. Entre autres le besoin d’accompagnement en ressources humaines et financières pour garantir la survie des musées privés ; un site dédié aux musées afin de leur garantir plus de visibilité. De ces recommandations, le représentant du SG du ministère de la culture dit prendre bonne note et se charge de les transmettre à qui de droit. Il a par ailleurs, fait la promesse de mettre en œuvre des moyens afin de soulager un tant soit peu ces institutions. Le DG n’a pas manqué de prononcer des mots d’encouragement à l’endroit des musées privés et promet la mise en place d’un cadre légal afin de favoriser le développement de ces musées.

 

Wendmi Frédéric LENGA (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =