Actualités Metteurs en scène Théâtre

Grace théâtre : La pièce « où est Lokesse » sur scène jusqu’au 16 juin 2019.

L’association Grace théâtre du Burkina organise le lancement d’un spectacle, le jeudi  06 juin 2019, à son siège sis au quartier Cité An III à Ouagadougou.

En s’inscrivant dans la dynamique de sensibiliser; d’adapter, de produire et de donner des spectacles, l’association Grace théâtre du Burkina (AGTB) est désormais engagée à participer à la promotion de la culture. Car, elle a été renouvelée par des professionnels des arts, depuis 2008 en vue de favoriser davantage un développement socio-économique du pays, à partir des pratiques artistiques liées aux arts de la scène. C’est dans le but de mettre en œuvre ses objectifs essentiels qu’elle a procédé à la cérémonie de lancement du spectacle intitulé : « où est Lokesse ? » dans la soirée du 6 juin 2019 à Ouagadougou.

En effet, le directeur artistique Anatole Koama a déclaré que le présent spectacle est un sitcom de bistrot.  De ce fait, M. Koama a précisé que l’esprit artistique vient des comédiens formés durant environ 4 mois. Comme contexte artistique de la pièce, le formateur Ildevert Meda a avoué qu’il est particulier avec un peu d’humour et parle de nos réalités dans nos bars. « C’est un véritable miroir  qui donne à réfléchir et en même temps, cela donne à rigoler », a-t-il fait remarquer.

 « Nous avons travaillé à les former. Cela vient du projet « théâtre en partage » financé par le FDCT du ministère de la culture. C’est durant la formation que nous avons apprécié le travail de chaque comédien.  D’où cette idée d’écrire cette pièce pour la pratique », a lancé le directeur artistique de l’AGTB.

A entendre la comédienne Sam Claudine, cette première expérience a été possible grâce à la formation qui fut bien assimilée. De l’avis du formateur, Ildevert Meda, les artistes qui ont joués la pièce écrite par Anatole Koama, ont évolué après une série de formation durant des mois. Toute chose, a souligné la comédienne Claudine, qui lui a permis de pouvoir comprendre l’expression des objets et de se sentir dans la peau d’acteur de théâtre au cours du spectacle de ce soir.

Sur ce, Ildevert Meda a exprimé sa satisfaction sur la capacité par laquelle les jeunes artistes sont parvenus à s’exprimer sur la scène. « Ce que j’ai partagé avec ces jeunes, c’est quelques techniques pour creuser leurs principales ressources pré-actrices. Le principe c’est de rechercher comment les titiller, les développer ? Comment les aiguiser et les utiliser dans la création ? Mais, il y a eu d’autres formations complémentaires qui ont permis de faire ce qu’ils ont fait ce soir, des comédiens formidable  », a détaillé le formateur Meda.

En remerciant les acteurs impliqués dans le projet, M. Meda a fait savoir que l’essentiel est de parfaire leur formation par l’action « form-action ». Chose que le promoteur, Anatole Koama confirme. Pour lui cela rentre dans le cadre d’amener ces jeunes acteurs à persévérer dans le travail par l’action.

A l’occasion, la jeune comédienne a reconnu que désormais la formation des différents modules est un gage pour elle d’être vraiment prête à embrasser la carrière de comédien. M. Meda a laissé entendre que c’est un plaisir de partager la scène, de partager le théâtre avec les jeunes. « A mon avis,  je pense que ce seront de grands comédiens », a-t-il apprécié.

Par ailleurs, le spectacle joué par 4 musiciens et 23 comédiens, a été mis en scène par Alain Hema, assisté de Ernest Minoungou. Le spectacle se tiendra les jours suivants : Jeudi, Vendredi, Samedi, Dimanche à 20 heures jusqu’au 16 juin 2019 avec un prix d’entrée de 500 FCFA.

En terme de formation, l’association a initié une formation sur les module de l’interprétation, la voix, l’expression de soi, de l’utilisation des objets au théâtre etc.

En rappel, l’AGTB a une capacité d’accueil de 500 places. Elle a acquis de multiples expériences dans la création, la coproduction, la formation et aussi la diffusion de produits culturels. L’AGTB est également membre actif de la fédération du Cartel; partenaire du CITO, de l’espace Gambidi, du Théâtre Soleil, du Centre culturel Pan-Taabo etc.

Parfait Fabrice SAWADOGO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =