Hauts-Bassins: présentation de vœux de nouvel an des acteurs culturels de la région

 Hauts-Bassins: présentation de vœux de nouvel an des acteurs culturels de la région

Ce samedi 13 mars 2021, le Réseau des acteurs culturels de la région des Hauts-bassins a organisé une cérémonie de présentation de vœux de nouvel an aux acteurs culturels de ladite région. Cette cérémonie était placée sous le parrainage de Stéphane Wenceslas Sanou, secrétaire général du gouvernement et sous la présidence d’honneur de Sékou Haidara, représenté à cet effet.

Présenter aux acteurs culturels de la région des Hauts-bassins, les vœux de bonne et heureuse année 2021, paix, prospérité et santé au Burkina Faso, tel a été l’objet de cette journée, initiée par le Réseau des acteurs culturels de la région des Hauts-Bassins. Des allocutions, des prestations musicales, des remises d’attestations de reconnaissance et de l’ouvrage de monseigneur Anselme Titiama Sanon, sont les activités qui ont ponctué cette journée.

Selon le parrain de la cérémonie, Stéphane Sanou, ces acteurs se retrouvent en série qui constitue une faitière composée de plus d’une trentaine d’associations disséminées à travers la région. Pour lui, la mission assignée à ces acteurs culturels est la valorisation de la culture à travers les artistes, parce que rappelle-t-il, Bobo-Dioulasso c’est la capitale culturelle du Burkina Faso. Cependant regrette, le parrain de cette cérémonie de présentation de vœux des acteurs culturels, le constat montre qu’il y a un petit recule par rapport à cela, avant de rassurer qu’à travers ce réseau des acteurs culturels, il y aura une émulation et tout va reprendre de façon dynamique et croissante dans le sens d’améliorer le secteur. En sus, il réaffirme son soutien indéfectible aux acteurs culturels de la région des Hauts-Bassins. « On est venu les rassurer qu’on sera toujours ensemble, qu’on va toujours avancer et réussir ensemble », a laissé entendre Stéphane Sanou.

Par rapport aux doléances soumises, le secrétaire général du gouvernement signifie qu’il faut commencer par chercher des partenaires au privé et au niveau du gouvernement. Il rassure par ailleurs les transmettre au premier responsable du département en charge de la culture. A son tour, le parrain de la cérémonie a souhaité de la part des acteurs culturels, de matérialiser leurs doléances par un écrit pour que l’on puisse suivre le dossier. « Si nous nous engageons à quelque chose, nous aboutissons. Quand on prend une promesse, on honore » a-t-il rassuré.

 

Lass Diarra correspondant

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 7 =