Actualités Entretien Humour

HUMOUR: A la découverte de “Soum le Sapeur”, jeune talent de l’humour burkinabè

Connu sous le pseudonyme de “Soum le Sapeur”, KABORE Natabzanga soumaïla, forge sa passion pour l’humour, depuis sa tendre enfance. De ce fait, il va s’inspirer des spectacles humoristiques, suivies ça et là, pour s’auto-former. Pour la curiosité de nos lecteurs, Infos Culture du Faso” a bien voulu en apprendre davantage, sur ce futur champion du rire burkinabè.

L’homme a pris le micro pour la première fois, sur le plateau de l’émission “zénith mag” de la Télé Bf1, et ne l’a plus déposé, depuis lors. Aujourd’hui, il ne cache plus sa fierté pour ce métier. «C’est encourageant de savoir que ton travail est apprécié et que certaines personnes veulent emboîter tes pas », nous confie-t-il. Comme tous les acteurs de la culture, le jeune prodige de l’humour burkinabè se dit «choqué» face à la situation de la Covid-19. «Je pense que la pandémie de la Covid-19 fait beaucoup de tort aux artistes.

Elle a chamboulé le milieu culturel avec l’arrêt des spectacles et l’interdiction des rassemblements , s’indigne Soum le sapeur. Par ailleurs, l’artiste n’hésite pas à mettre son talent au service du peuple en cette période de Covid-19. «J’ai enregistré des vidéos d’humour et publié pour sensibiliser mes fans sur les mesures de lutte contre le corona virus» a-t-il il ajouté.

Cette rencontre fut également l’occasion pour l’humoriste de faire un coup de Coeur au journal “Infos Culture du Faso” qui vient de célébrer ses deux ans d’existence. «C’est incroyable, ce que le journal a fait en seulement deux ans d’existence. Le Burkina Faso a besoin de média comme “Infos Culture du Faso” pour valoriser et soutenir la culture burkinabè car personne ne viendra la valoriser à notre place», s’en est-il- félicité.

 

Il est utile de rappeler que “Soum le Sapeur”, comme on l’appelle, est actuellement en pleine préparation de son spectacle dénommé “Le one man show “. Selon lui, il s’agit d’attirer l’attention de toute la population sur le respect des mesures barrières, à travers l’humour.

 

 

Interview réalisé par Lucien Kienou  (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 2 =