HUMOUR: Entretien avec l’humoriste Son Excellence Sidpayété.

 HUMOUR: Entretien avec l’humoriste Son Excellence Sidpayété.

« Mon nom d’artiste est Son Excellence Sidpayété mais ce n’est pas pour autant que je ne dis pas la vérité, mais c’est le monde actuel qui n’aime pas la vérité, alors que le bouché ne doit pas avoir peur des mouches et cesser de vendre sa viande. » dixit l’humoriste son Excellence Sidpayété.

Yaméogo Soumaïla Wendimi, de son vrai nom, Son Excellence Sidpayeté (la vérité ne se dit pas) le ministre des affaires inutiles de son nom d’artiste, est un humoriste burkinabé vivant à Koudougou. Il entre dans le monde humoristique à travers le théâtre. : « J’ai commencé en 2010 avec le théâtre, ensuite j’ai intégré le groupe ancien, c’est en 2015 que je me suis lancé dans l’humour ».
Dans son Koudougou natale il anime une émission radio dénommé « le journal humoristique de Son Excellence Sidpayete ».

Nourris par la passion de la chose humoristique, il espère gravir les échelons et s’imposer à sa manière dans le domaine. L’humour nourrit donc son homme mais a besoin de patience car dit-il : « L’humour nourrit son homme mais toujours est-il qu’il faut travailler, dans l’immédiat ce sont des sacrifices. L’humour c’est une passion et lorsqu’on a la volonté on peut aller loin, c’est cette passion qui me nourris jusqu’à aujourd’hui ».

Top vacance culture, Koudougou show time, FESTHURIK sont entre autre des évènements qui ont vus passer Son Excellence Sidpayété. Même si de tels évènements contribuent à la promotion de l’humour, Sidpayété note toutefois que : « Ce n’est pas faciles, les difficultés, on les rencontre toujours, il y’a des évènements auxquels tu participes souvent sans cachet, il faut que les promoteurs culturels encouragent la promotion de l’humour. On a besoin d’argent pour avancer, mais personnellement je ne suis pas trop exigent sur les cachets. »

Même si les thèmes varient selon les spectacles, Sidpayété compose personnellement ses spectacles et fait place à l’improvisation si le public est très chaud : « Je compose personnellement mes textes et je me fais assister par des gens qui s’intéressent à ce que je fais, les thèmes développés sont fonction des évènements auxquelles je participe. Je me base donc sur leur thème pour écrire, dans le cas contraire je me base sur ce que la jeunesse aime et pour conscientiser. Mon inspiration viens de mon public, si le public est avec moi j’improvise souvent pour réussir mes spectacles. »

Comme dans tous les domaines de la vie, l’humour ne déroge pas à l’équation des difficultés, des difficultés il y’en a, mais certaines pourraientt être solutionnées avec l’apport des autorités. « Le manque de formation pour renforcer nos capacités, un comédien mal former ne travaille pas assez bien. Nous les acteurs du domaine nous faisons de notre mieux pour sensibiliser et éveiller les consciences. J’invite donc notre ministère de tutelle à mettre l’accent sur la formation des artistes car c’est en ayant le savoir que l’artiste pourra faire de meilleures prestations. »

Avant que nous ne prenions congé de notre artiste, il a tenu à remercier tout qui l’accompagne dans son périple : « Tous ceux qui nous font confiance, je leur dit de continuer à nous soutenir, pour qu’on continue de semer la joie. Je remercie infos culture du Faso pour la pensée, merci de faire notre promotion. »

Pour tout besoin, son excellence Sidpayété est joignable aux : 71829531 79188342.

Interview réalisé par Parfait Fabrice SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
26 + 8 =