Actualités Culture Humour

HUMOUR: Fin de formation pour 20 apprenants au camp vacances humour 2020

Débutée depuis le 17 août dernier dans les locaux du siège de l’Institut Supérieur Privé Politechnique (ISPP) de Ouagadougou, l’édition 2020 du camp vacances humour a officiellement pris fin ce jeudi 03 septembre 2020. Sixième du genre, ce camp vise à déceler de nouveaux talents en vue de préparer la relève de l’humour au Burkina Faso.

Durant plus de deux semaines ce sont plus de vingt (20) apprenants venus de plusieurs localités du pays qui ont pris part à ce camp vacances humour. En effet, ils ont été formés sur des modules tels que la concentration, la série de voix et respiration, le texte comique et ses interactions, l’économie du texte comique, le jeu d’acteur, l’occupation scénique, l’improvisation et enfin chorégraphe humoristique. Ainsi, cette journée qui marque la fin de cette formation, a été également l’occasion pour eux de mettre en exergue les acquis engrangés au cours de ces deux semaines apprentissage.

Par ailleurs l’initiateur de camp vacances de ce fait, formateur lors ces travaux, Jean Aimé BAYILI, plus connu sous le pseudonyme de Babenda Chic-Choc n’a pas manqué de traduire toute sa satisfaction quant à bla réussite de cette cinquième édition dudit camp. (Ma motivation de mettre en place ce camp vient du fait que Génération 2000 a près de 30 ans d’existence et qu’il faille laisser la place à une jeune génération d’humoristes. Alors il s’agit pour moi de participer, de cette façon, à la détection de nouveaux talents afin de garantir la relève dans ce milieu de l’humour. Je suis tout à fait satisfait de ce que je leur ai transmis, vu les spectacles qui nous ont été donnés de voir ce soir), s’est-il confié.

Aussi il a tenu à remercier ses homologues humoristiques qui ont bien voulu l’accompagner tout au long de cette formation, avant d’ajouter que celà y va de leur objectif commun; garantir un meilleur héritage humoristique à la jeune génération. Aussi a-t-il réitérer ses sincères remerciements à l’endroit de la direction de l’ISPP pour l’accompagnement. (Je tiens également à rassurer suivi de ces jeunes, en ce sens même que je suis moi même consultant dans de multiples festivals au Burkina. Aussi ma casquette de présentateur humoristique m’a permis d’emmener parfois des jeunes formés aux différents événements que j’anime. Les Homotockés, Soum le sapeur et Momo en sont des exemples palpables), a-t-il déclaré.

Cérémonie à travers laquelle les bénéficiaires ont tenu à marqué leur profonde reconnaissance à l’endroit de l’initiateur du camp. D’ailleurs il l’ont fait par l’intermédiaire leurs représentant, Allassane SANOGO. (Difficile pour nous de cacher cette joie qui nous anime, vu que nous avons parfois eu la chance d’avoir l’assistance de certains devanciers. Nous avons suivi et acquis pas mal de connaissances à travers les différents modules.

Et nous sommes fin prêts à faire de vrais spectacles. Aussi nous profitons pour lancer un appel aux autorités culturelles à soutenir un tant soit peu l’initiateur de ce camp, gage de l’avenir de l’humour burkinabè). La cérémonie a été bouclée par une série de remise symbolique d’attestations de participation à l’endroit des apprenants, en présence de nombreuses têtes de l’humour burkinabè, à savoir, Oyou, El présidenté, Moussa petit sergent, Augusta Palenfo, etc…

Boukari OUÉDRAOGO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 3 =