dim 23 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

HUMOUR : Les membres du Collectif des Architectes du rire (CAR) prestent au Centre National des Archives

Dans le cadre des activités culturelles et éducatives du Centre National des Archives, l’humoriste Moussa Petit Sergent et ses compagnons ont livré une prestation inédite devant des spectateurs d’origines différentes. Ils ont retracé un pan de l’histoire du Burkina en passant par la colonisation, l’indépendance et la tradition… à travers le spectacle baptisé,  » LES ARCHIVES PARLENT « 

L’occasion a été aussi belle pour les artistes dont le « faiseur de rire » Moussa Petit Sergent, le Rappeur Frère Malkhom, Wilfried Ouedraogo, Paul Zoungrana, Dôuded, Onassis…de présenter la nouvelle structure qu’ils viennent de créer. Dénommé Collectif des Architectes du Rire (CAR), son local s’ouvre officiellement, ce jeudi 25 octobre 2018. Le collectif est surtout composé d’artistes humoristes mais pas qu’eux. En témoigne d’ailleurs LES ARCHIVES PARLENT joué ce week-end dans les locaux du Centre National des archives. Le Directeur Général des Archives, Monsieur Kamboulé Kouna Jean Bertin et son équipe les recevaient à l’occasion de ses activités culturelles et éducatives. Les responsables de cet établissement invitent tous les Burkinabè à passer visiter ce lieu qui contient une grande richesse en matière d’ « histoire vraies et réelles » de notre pays.

Au Burkina, beaucoup de salles de spectacles se ferment. Face à une telle situation, ce sont les artistes qui en souffrent directement. C’est face à ce constat qu’est né  le CAR.

 » Nous avons décidé avec des compagnons de mettre un local en place surtout pour les artistes humoristes qui sont laissé à eux-mêmes », explique Moussa Petit Sergent.

L’ambition générale est d’accompagner les acteurs du rire et autres disciplines culturelles et artistiques qui  » vivent au bon vouloir des promoteurs ». Sans nul doute, ils auront désormais sur place des carnets d’adresse de programmation ici comme ailleurs dans le monde.

Ce local qui s’ouvre jeudi avec le même spectacle « LES ARCHIVES PARLENT » écrit par Paul Zoungrana serait par ailleurs une référence pour ceux qui veulent se lancer dans le milieu humoristique.

Moussa KABORÉ et Parfait SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Festival des Retrouvailles du Nahouri : la première édition ouvre ses portes à Pô

La toute première édition du Festival des Retrouvailles du...

Burkina/Solidarité : Des artistes et acteurs culturels natifs de mai font parler leur cœur

Le camp militaire général Sangoulé Lamizana a accueilli ce...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page