mer 29 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

ICCV/NAZEMSE fait une fois de plus plaisir aux touts petits

L’Initiative Communautaire Changer la vie Nazemsé ( ICCV/NAZEMSE) a, comme à l’accoutumée depuis dix-huit ans maintenant, célébré la naissance du Christ à travers leur activité baptisée <<la passion de Noël autour de la lecture et du langage>>, ce mercredi 30 décembre 2020, avec pour marraine de cette édition, MALIKA la Slamazone. Il s’est agi essentiellement de rassembler les enfants autour de la solidarité de Noël, faire le bilan de leur Bibliothèque et celui de l’association.

ICCV/NAZEMSE étant l’initiative de Simon Nacoulma, est une association qui depuis 2002, travaille sur l’éducation, la santé, la sécurité alimentaire, et l’accompagnement socio-économique des femmes. Chaque année et ce depuis leur existence, offre aux enfants de l’arrondissement cinq et environnantes, des moments heureux à travers la célébration de la fête de Noël. Un moment de pur bonheur partagé avec les enfants et les adolescents avec au programme des concours de récitation et slam, des prestations de danse, et d’animation musicale.

Cette activité a aussi été le lieu de faire le bilan de leur bibliothèque et de l’association. Un bilan à la fois positif et négatif, selon Monsieur Nacoulma. En effet, malgré la situation assez difficile de l’année 2020 due au terrorisme et au corona virus, l’association a pu tant bien que mal réaliser leurs activités et même réussi à mettre sur pied leur projet de biblio-moto. Cependant, elle a fortement été touchée négativement sur le plan financier , résultant à mettre fin au contrat de plus de trente travailleurs, de fermer plusieurs services, restaurant, et biens d’autres. Néanmoins, dans le souci de mettre fin à ce problème, un plan de relance a été mis sur pied.

Un plan d’une valeur de 100 millions de FCFA qui s’effectuera en 2021, en s’appuyant sur l’écologie, la production biologique et surtout la pisciculture, dont le lancement officiel a eu lieu ce jour. Notons que le promoteur de cette association a tenu à lancer un appel : « nous lançons l’appel pour qu’il y ai un plan de relance national, spécifiquement en faveur des associations et ONG; l’État en a fait pour le monde privé, les artistes et autres, mais on oublie que les associations sont des maillons forts dans nos communautés, qui aident au développement local » foi de Simon Nacoulma.

La marraine de l’activité quant à elle promet d’accompagner l’association dans la mesure du possible : « aujourd’hui la fondation Slamazone par ma présence a voulu accompagner l’initiative et voir dans quelles mesures nous pourrions les accompagner dans les années à venir, car quoi qu’on dise, on agit tous pour le développement du pays; le Faso d’abord », témoigne Malika la Slamazone.

Asmaho ZOUNGRANA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page