Actualités Culture Danse

In-out dance Festival, l’édition 7 se tient du 1er au 9 février 2020 à Bobo-Dioulasso

L’association Tamadia était face à la presse le jeudi 30 janvier 2020 pour dévoiler les grands axes de la 7e édition de In-out dance Festival. Placée sous le thème ‘’2020, Affronter ses peurs’’, cette édition connaitra la participation de plusieurs pays d’Afrique ainsi que les Etats-Unis d’Amérique. Des ateliers de formation en dance traditionnelle et moderne, des projections cinématographiques, des scènes, un concert live ainsi qu’une formation en géomancie sont au menu de cette édition.

‘’Le thème cette année, c’est 2020, affronter ses peurs’’, a laissé entendre Aguibou Bougôbali Sanou, directeur du festival, par ailleurs président de l’Association Tamadia. Le choix de ce thème se justifie par le fait que 2020 c’est l’année d’élections dans plusieurs pays du monde. ‘’C’est également une année où nous faisons face à plusieurs difficultés tant sur le plan national qu’international. En tant qu’artiste, nous essayons de jouer pleinement notre rôle pour sensibiliser, être les yeux et les oreilles aussi bien pour les autorités que les populations locales’’ explique le directeur du festival.

Du 1er au 9 février 2020, In-out dance festival se décline sur quelques axes principaux. Il s’agit des formations de dance traditionnelle et contemporaine pour les professionnels et non-professionnels, des projections de films, des conférences de sensibilisation sur la santé de la sexualité, des conférences sur des connaissances approfondies sur la géomancie, des spectacles dans des cours familiales dans le quartier populaire d’Accartville dénommé Den-Ba-Don Social dance exchange, des soirées de spectacle à l’Institut français de Bobo-Dioulasso, à la maison d’arrêt et de correction, des concerts. La formation en géomancie sera donnée par Gaoussou BERTHE alias Lalabi.

La journée du 8 février sera principalement marquée par le concert live de Alif Naaba en plein air.

Malgré la situation difficile que traverse le Burkina Faso, Aguibou Bougôbali SANOU confirme la présence des chorégraphes des pays limitrophes, les pays amis du Burkina Faso. Selon ses propos, ces invités disent être concernés par cette situation et qu’il faudrait affronter ensemble cette peur. Les pays invitzés sont le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali, le Togo et les USA.
Le président de l’association Tamadia par ailleurs directeur du festival estime le budget de ce festival de 50 millions de FCFA mais a été revu à la baisse pour faire 20 millions compte tenu de certaines difficultés. Cependant le festival bénéficie d’une subvention de 2 millions de FCFA de la part de la mairie dans le cadre d’une convention de partenariat signée en 2018.

En rappel, l’Assocation Tamadia, le bonheur du voyage en dioula, a vu le jour en 2004 et reconnue officiellement en 2006. Elle évolue dans la formation, la production et la diffusion de la dance traditionnelle et contemporaine.
L’ouverture officielle de la 7e édition de In-Out dance festival est prévue pour le samedi 1er février 2020 à partir de 16 heures au quartier populaire d’Accartville.

Zozo la Fayette, correspondant à Bobo-Dioulasso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 6 =