dim 26 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Industrie cinématographique: vers une création d’un « Village Cinéma » au Burkina Faso

Le Ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo, a pris part à la rencontre de présentation et d’échanges sur la mise en œuvre du projet de construction d’un « Village Cinéma » au Burkina Faso. C’était ce mardi 20 juin 2023, à Ouagadougou.

La présentation du projet suivie des échanges avec les acteurs du cinéma

Face à la perte de notoriété en termes de reconnaissance sous-régionale et internationale en matière de cinéma, mais aussi pour tendre vers le développement de l’industrie cinématographique burkinabè, il est plus que jamais nécessaire de mettre en place une super structure de création dédiée au cinéma, d’où la création du projet « Village Cinéma » sous la houlette du MCCAT. Ce présent projet s’inscrit en droite ligne avec les réformes structurelles audacieuses et fonctionnelles, engagées depuis l’avènement de la Transition, sous le leadership du Président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré.

Les acteurs du monde du cinéma ont répondu présents

Porté par Secrétariat Technique du Centre National du Cinéma et de l’Audiovisuel (ST/CNCA), le « Village Cinéma » a pour mission de mener des réformes afin de doter la filière cinéma et audiovisuel d’infrastructures et de systèmes de gestion opérationnelle et efficace. À en croire le ministre Jean Emmanuel Ouédraogo, Il s’agit à terme, de redonner à notre cinéma, ses lettres de noblesses, en le repositionnant dans la sous-région et en Afrique, grâce à un vivier de ressources humaines qualifié, et une infrastructure de dernière génération susceptible de porter notre aspiration. Le présent projet, au côté de la création du Centre National de la Cinématographie et de l’Audiovisuel doté d’un fonds pérenne et spécifique dont le processus est conduit par le Secrétariat Technique, fait partie des grandes ambitions affichées par la Transition.

« C’est un projet ambitieux qui mérite de voir le jour », Évariste Pooda, Secrétaire Technique du Centre National de la cinématographie et de l’Audiovisuel

C’est donc devant de nombreux acteurs du monde du 7e art, que le présent projet a été présenté, et cela, suivi d’échanges. Pour Évariste Pooda, Secrétaire Technique du CNCA, l’objectif général du projet, c’est de dynamiser le secteur du cinéma et de l’audiovisuel à travers la construction d’un village cinématographique. « Il s’agit de façon spécifique, de mener l’étude de faisabilité (notamment organisationnelle, économique et financière) du projet ; identifier le terrain ; acquérir le terrain ; mener l’étude architecturale du projet ; construire le village cinéma suivant l’étude architecturale prenant en compte toutes les commodités d’un complexe cinématographique moderne ; opérationnaliser le projet « Village Cinema » ; augmenter la production cinématographique du Burkina Faso ; rehausser la qualité des œuvres cinématographiques du Burkina ; et faire du Burkina une référence pour la production cinématographique », a-t-il soutenu.

« Nous devons travailler à redorer le blason de notre cinéma », le ministre de la culture, Jean Emmanuel Ouédraogo

Du reste, monsieur le ministre a tenu à rassurer de la grande avancée du processus d’acquisition du terrain devant abriter ladite structure. La prochaine grande étape sera donc de travailler pour la mobilisation des ressources financières. Qu’à cela ne tienne, il a appelé les uns et les autres à s’impliquer davantage pour la réalisation de ce projet. Cela y va, de son avis, de la survie du cinéma au Burkina. « Si l’on ne crée pas de projets ambitieux, nous serons dans un avenir proche, présentés comme un pays de l’histoire du cinéma et non un pays du cinéma », foi du ministre.

À noter que la mise en place finale du projet est probablement attendue dans quatre ans.

Boukari OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

FEMUZO 2024 : C’est parti pour l’acte 7

Le Festival de musique de Zogona (FEMUZO) a ouvert...

Festival Tiebélé Guigana, acte 2: 15 000 visiteurs attendus au site

Le comité d'organisation du festival Tiebélé Guigana, a présenté,...

15 mai à Zagtouli : Le Naaba Kaongo met à contribution un sanctuaire pour sa cité

La date du 15 mai est désormais journée nationale...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page