Industries culturelles et créatives: Issouf Zan, expert en stratégie d’innovation met son expertise au service du Burkina Faso

 Industries culturelles et créatives: Issouf Zan, expert en stratégie d’innovation met son expertise au service du Burkina Faso

Nanti d’une expertise en propriété intellectuelle, le burkinabè, Issouf Zan, dans une approche créative, est dans la promotion et l’accompagnement des entreprises d’industrie culturelle et créatives qui innovent dans leurs stratégies d’innovations au Burkina Faso.

L’on ne peut reconnaître l’expert en propriété intellectuelle, Issouf Zan que par son incubateur Viva Innova. Surtout à travers le projet d’incubation numérique dans la filière musicale intitulée << Innovartiste >>. En réalité, le Président fondateur de l’incubateur, Viva Innova à travers lequel il met sa compétence au service des jeunes porteurs de projets à caractère innovateur. Conçu depuis décembre 2019, cette structure est spécialisée dans l’incubation de start-ups technologiques. Pour lui, un avenir meilleur est possible. C’est pourquoi, il invite la jeunesse à oser innover tout en apportant des solutions intelligentes pour répondre aux besoins essentiels des populations actuelles et des générations futures.

Du coup, l’expert en intelligence stratégique et d’innovation, Issouf Zan est devenu ainsi une référence dans le développement et le dynamisme des Startups dans les domaines des recherches scientifiques, des industries culturelles et créatives au Burkina Faso. En sus, ce spécialiste en propriété intellectuelle et en entrepreneuriat innovant capitalise une expérience de plus de neuf ans dans la valorisation des technologies, des inventions et des innovations.La première caractéristique de son ambition repose sur l’idée d’une forte vulgarisation de l’innovation africaine. Celui-ci qui a, à son actif, aujourd’hui une soixantaine start-ups en accompagnement, a pris part à de nombreuses formations dans des pays comme la Chine, le Cameroun, le Sénégal et le Canada. Et de convenir que malgré les efforts consentis par les pouvoirs publics, beaucoup d’actions durables et de mesures fortes restent à faire. Et cela, a-t-il poursuivi, dans le seul but d’améliorer le climat des affaires au profit des jeunes entrepreneurs innovants. << Nous sommes disponibles pour apporter notre contribution par des projets structurants à impacts rapides>>, précise M.Zan.

” Valoriser les start-up locales”
A la fois compétent et réaliste à l’image de l’équipe qui l’accompagne, Issouf Zan veut faire de la promotion de l’entreprenariat, de l’innovation et de la valorisation des technologies, un volet à fort impact sociétal. Pour lui, c’est de redynamiser le développement en valorisant les start-up locales. Sous son leadership, il a accompagné de nombreuses start-ups africaines en matière de protection et de valorisation de leurs actifs de la propriété intellectuelle. Or, l’ambition de Viva Innova consiste à donner les clés du savoir-faire dans la création d’entreprises et de l’innovation à l’africaine.

Ainsi, dans le cadre de la gestion des projets, il est sous le projet d’incubation numérique dans la filière musicale intitulée << Innovatriste >>. De plus, en matière de formation, l’incubateur a, à son actif, assuré la formation de quarante entrepreneurs sur les bases et les outils de la propriété intellectuelle et vingt distributeurs des produits culturels à savoir la musique , le cinéma, le droit des TICS.

En matière d’accompagnement des projets innovants, quinze produits technologiques innovants ont été identifiés. Se dotant d’un système de réseautage, Viva Innova a évolué par une plateforme régionale d’échange de deux cents participants en ligne et l’organisation de la première édition de la caravane des Startups dans les différentes villes du pays. En termes de financement de projets, il l’obtient en faveur de cinq Start-ups qui possèdent une forte potentialité en matière de création d’emplois.

” Priorité à l’innovation”
En quelque sorte, l’économiste à travers viva Innova montre une volonté de donner une priorité à l’innovation. Bien plus la détermination de M. Zan tient du fait qu’il se démarque à travers l’initiative de nombreuses activités dans le cadre du renforcement de capacités, la tenue de 02 panels, 05 masters-class, un webinaire A cela s’ajoutent des journées nationales de motivations des jeunes ayant regroupées plus de 300 entrepreneurs et animés par des experts du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Maroc, des USA et du Canada.

Mûri d’une grande expertise, M. Zan entend faire la promotion de cette matière à travers des consultations et des sessions de formation au profit des porteurs de projets innovants.

P.F.S

Parfait SAWADOGO

1 Comment

  • Les ICC contribuent une véritable opportunité pour le Burkina Faso.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 8 =