Insécurité: des jeunes se donnent 72h pour apporter des propositions de réponse aux défis du moment

 Insécurité: des jeunes se donnent 72h pour apporter des propositions de réponse aux défis du moment

Le Laboratoire d’Innovation Sociale (LABIS) de Ouagadougou a procédé à la clôture de l’atelier de de 72h de réflexion, à l’occasion de la conférence des jeunes. L’activité s’est tenue ce mercredi 29 décembre 2021 dans les locaux du LABIS.

Première expérience du genre, ce sont plus d’une trentaine de jeunes composés de lycéens, Etudiants, professionnels et leaders associatifs qui ont pris part à l’activité. 72h durant, ces jeunes Burkinabè ont réfléchi sur des thématiques abordant les défis du moment en vue d’apporter des réponses. Pour ce faire, ils se sont organisés en cinq groupes de six et plus pour travailler chacun sur un thème et proposer un rendu. Parmi ces thèmes cités par exemple la restitution du travail du groupe 1, présentée par Souleymane NANA portant sur je cite « quelle est la contribution de la jeunesse dans la lutte contre le terrorisme. » Baptisé ‘’espoir’’, le chef du groupe dans sa brève présentation donne une justification de ce nom, qui est une invite à rester optimiste car c’est ainsi que la victoire naîtra. Ensuite, il a projeté l’une des conséquences de ce fléau à l’échec de l’éducation dans la cellule familiale et comme réponse pour endiguer le recrutement de ses groupes terroristes, il pense qu’il faut redonner vie à une éducation de qualité et pérenne dans ladite cellule. Et les objectif recherchés dans leur projet est de réduire de 30% les recrutements des groupes terroristes d’ici à Janvier 2023.

Nadège Kabré, coordonnatrice du Laboratoire d’innovation sociale de Ouagadougou, pour sa part, a laissé entendre que cette activité a été organisée dans le but d’amener les jeunes à pouvoir se mettre d’abord ensemble pour réfléchir sur des problématiques et des enjeux communautaires et dans la finalité de pouvoir les accompagner à présenter les solutions qu’ils proposent à des autorités qui peut-être pourront les accompagner dans la mise en œuvre. Et l’équipe du LABIS est quant à elle là pour les accompagner à parfaire leur travaux.

Tahirou Traoré, membre du comité d’organisation de la conférence des jeunes a estimé que l’idée de cette activité est venue du LABIS. Pour sa part, à la sortie de ces trois jours qu’a pris l’atelier, on peut dire que le lièvre est levé; il reste à le poursuivre. Et pour ce faire, il est prévu en Janvier, l’organisation d’une commission territoriale dans laquelle les différentes autorités conformément aux thématiques seront invitées pour assister à la présentation des différents projets par les rapporteurs des groupes. Les participants qui ont pris part à cette conférence des jeunes ont traduit leur satisfecit et fierté d’avoir été sélectionnés. Ils se disent désormais prêts et engagés pour donner le meilleur à l’aboutissement des différents projets. Ils ont saisi l’occasion pour remercier les initiateurs pour les avoir donné cette chance, et promis d’être à la hauteur.

Souleymane FOFANA (stagiaire)

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 × 28 =