INTERVIEW: “je promet passer par le reggae pour véhiculer un message de réconciliation et de paix à ceux qui seront de la partie”, Zueny Black, artiste-reggaeman

 INTERVIEW: “je promet passer par le reggae pour véhiculer un message de réconciliation et de paix à ceux qui seront de la partie”, Zueny Black, artiste-reggaeman

Ce vendredi 18 juin 2021, soleil V7 présente le concert « espoir » de l’artiste chanteur et compositeur Zueny Black, l’enfant du soleil, à l’état civil Zouewindyelgo Fulbert Kaboré. À cet effet, l’artiste a bien voulu passer dans nos locaux pour nous donner des détails sur l’organisation de cet événement. En effet, il dit vouloir faire passer un message de paix aux spectateurs à travers le reggae d’où le nom du concert « espoir ».

L’artiste chanteur et compositeur Zueny Black l’enfant du soleil, de son vrai nom Zouewindyelgo Fulbert Kaboré, tiendra bel bien son concert espoir ce vendredi 18 juin 2021 au CENASA. L’événement sera tenu sous le thème « Reggae, musique pour la réconciliation nationale et la culture du patriotisme ». Selon l’artiste, cet événement sera un rendez-vous à ne pas manquer du fait des activités prévues mais des partenaires qui accompagnent l’événement.  « Nous avons Dicko fils qui sera présent comme parrain artistique, Hamad Rabbin, Nature dream, Nourat. Vous savez, aujourd’hui tout ce que l’on fait, il faut de l’espoir. Ce qui contribuera à montrer aux yeux des gens que le reggae, c’est une musique de paix, de la culture de tolérance, de conscientisation. Voilà un peu l’état d’esprit du concert prévu pour le vendredi prochain», a-t-il expliqué.

Aussi, dans cette logique de réconciliation nationale, l’artiste a indiqué vouloir user de l’essence du reggae pour cultiver un esprit de tolérance au public mais aussi toute la jeunesse burkinabè. « Vous save, le reggae à lui seul, il est une culture, il est réconciliant. Quand on parle de reggae, vous entendez la phrase qui y va avec, c’est-à-dire peace and love. Et cela ne se fait pas hors-mis la culture de l’amour de l’autre et la culture du patriotisme. Donc vous voyez l’esprit lui même, il est réconciliation. On veut à travers l’événement, inculquer cet esprit aux jeunes », a-t-il dit.

Cependant, il a tenu à ajouter que tous les artistes présents ne vont pas que prêcher la réconciliation, mais ils entendent aussi user de la bonne humeur du public pour cet objectif de réconciliation. « Faire rire le public aussi s’inscrit dans une dynamique de réconciliation. Tous les artistes ne feront pas du reggae, tu peux faire de l’humour ou autre style, la finalité c’est de semer la bonne humeur et l’amour du prochain, c’est-à-dire avec le voisin dans la salle. Tu souris avec ton voisin et vice versa. Je pense que cela, c’est déjà grand chose dans ce processus de réconciliation  », a-t-il tenu à clarifier.

En terme de partenariat, Zueny a affirmé avoir eu certaines personnalités à ces côtés pour l’accompagner, en l’occurrence le ministre en charge de l’infrastructure, Éric Bougouma, la patronne qui est celle en charge de la culture Élise Ilboudo /Thiombiano, Seydou Ouédraogo PDG de SOSIB etc. « Même en ce qui concerne les artistes invités, tout a été flexible et je les remercie pour cet accompagnement », a-t-il exprimé sa reconnaissance. Aussi, l’artiste a laissé entendre que ce concert n’est que le début d’une vaste campagne de festivités, mais également de sensibilisation.

À ce titre, des podiums seront installés dans différents arrondissement de Ouagadougou. « Nous allons installer des podiums afin de permettre à ceux qui n’ont pas pu effectuer le déplacement d’avoir accès au même message, l’espoir. Nous ferons tout pour que le message soit compris part tous », a-t-il soutenu. Rendez-vous est donc pris pour ce vendredi 18 juin 2021, a 20h au CENASA pour le spectacle. «  Il faut que les gens viennent écouter le message et à l’occasion, rendre hommage au reggae », a-t-il achevé.

Propos recueillis par Abdoul Gani BARRY (stagiaire)

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 8 =