INTERVIEW: “nous réservons beaucoup de surprises aux mélomanes burkinabè”, dixit les sœurs DOGA

 INTERVIEW: “nous réservons beaucoup de surprises aux mélomanes burkinabè”, dixit les sœurs DOGA

Les sœurs Doga, artistes chanteuses burkinabè, contribuent depuis toujours à redonner plus de couleurs à nos vies à travers leur musique. À cet effet, Infos Culture du Faso a décidé de refaire immersion dans leur monde, et par la même occasion, vous annoncer leurs actualités. Lisez plutôt.

Doga Haoua et Doga Azera, formant le groupe connu sous le pseudonyme de Sœurs Doga, sont des artistes chanteuses, auteurs compositeurs, actrices et comédiennes de nationalité burkinabè. Deux jumelles, pétries de talent et qui depuis 2001, font plaisir aux mélomanes d’ici et d’ailleurs. A leurs actifs, deux albums et trois compilations, elles évoluent dans le style musical Mandissé, liwaga, zokarap, reggae traditionnel, et le n’diga qui est un mélange de mandissé et de créativité. Avec des calebasses, flûtes traditionnelles, n’goumdé, kundé, guitare et pleins d’autres instruments, elles parviennent avec leurs voix, à transporter tous ceux qui les écoutent dans un autre univers. “La musique, c’est quelque chose de très important pour nous. Et mettre en valeur les instruments de chez nous, c’est très important, quant à la valorisation de notre culture”, ont-elles affirmé.

Une carrière marquée d’œuvres de qualité mises sur le marché et qui leur ont valu d’ailleurs plusieurs prix. En effet, elles ont été élevées au rang de chevalier de l’ordre du mérite des arts, des lettres et de la communication avec agraphe musique-danse en 2012. Elles ont également été vainqueurs du Grand prix national de la chanson traditionnelle au Burkina Faso en 2001, vainqueur du 1er prix du concours national SIDA KATAN (SIDA doit partir), au Burkina en Janvier 2002, 3è prix du concours Téléfood (lutte contre la faim) en 2003, et ont terminé à la 4è place de compétition <<En Choeur populaire >>, à la 16è édition de la Semaine nationale de la culture à Bobo-dioulasso (SNC) en 2012, etc.

Apres une longue tournée internationale, elles reviennent dans leurs pays et cela avec pleins d’initiatives. En plus des prestations nationales prévues, elles sont actuellement en composition pour mettre sur le marché discographique, un album de douze (12) titres, qui sera baptisé <<Élévation>>. Ce futur bébé traitera des thèmes d’actualité, à savoir l’amour, la paix , la cohésion sociale, etc. En plus de cela, les sœurs Doga comptent lancer officiellement leurs associations et par la même occasion, mettre en place leur festival international de l’art et ami du jumeau. “Nous vous réservons beaucoup de surprises”, nous ont-elles confié.

Et en tant qu’enfants de la famille culturelle burkinabè, elles n’ont pas manqué de donner leurs opinions quant à la nouvelle nomination à la tête du Ministère de la culture, des arts et du tourisme. D’ailleurs, elles l’ont fait savoir en ces termes : “pour nous, c’est un sentiment de satisfaction. Nous pensons que chaque personne a son don. Monsieur SANGO a fait son devoir, il a fait ce qu’il pouvait. Alors maintenant, on attend de voir ce que Madame Élise Foniyama ILBOUDO/THOMBIANO va nous apporter. Nous nous disons qu’en tant que mère et femme, elle sera plus à l’écoute des gens. Bienvenue à elle”.

Pour ce nouvel an 2021, les deux sœurs ont résumé leurs vœux à la paix, le succès, l’amour et la solidarité, car disent-elles, nous avons besoin de s’aimer, de se pardonner et de s’entraider.

 

Asmaho ZOUNGRANA.

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 ⁄ 5 =