Iron Bender : de la musique à la littérature

 Iron Bender : de la musique à la littérature

L’artiste-musicien Iron Bender a procédé à la dédicace de sa 3e œuvre littéraire intitulée Manilor « la femme de quelqu’un » en langue San/Samo. C’était ce jeudi 25 novembre 2021 au Carrefour international du théâtre de Ouagadougou (CITO).
 
  Iron Bender vient de prouver qu’on peut avoir plusieurs cordes à son arc, car il allie musique et écriture depuis des années. Manilor « la femme de quelqu’un » qui vient de voir le jour ce 25 novembre 2021, est une œuvre littéraire de 110 pages écrite en dix-sept scènes/actes. Elle évoque l’histoire d’une jeune femme qui accuse son mari de sorcellerie et d’avoir tué leurs enfants, et ce dernier humilié, il se venge en faisant recours à un féticheur pour rendre son ex-femme folle. 
 

Pure fruit de l’imagination de Iron Bender, de son vrai nom Mamadou Koussé, le livre a néanmoins un dénouement heureux. « Manilor la femme de quelqu’un » traite des thématiques de la sorcellerie, la jalousie, la haine et l’égoïsme qui minent le quotidien sous nos tropiques. C’est également une manière pour l’auteur d’interpeller les Africains en général et en particulier les Burkinabè à un retour véritable à nos sources. Pour cela, l’auteur a mis en exergue les noms issus du terroir San/Samo on y découvre des noms comme « Lerkorokaana » qui veut dire vieux sage ou « Manilor » qui signifie femme de quelqu’un.  A en croire l’auteur, cette œuvre lui a value plus de neuf (09) ans de travail, et l’édition a été possible grâce au soutien du BBDA qui a contribué à hauteur de 75%.
 

Iron Bender, le rasta commando a tenu à rendre un vibrant hommage à ses devanciers, ses ainés et collègues, car sans eux rien ne pourrait se faire. Selon lui, les devanciers ont ouvert le chemin et balayé tous les obstacles pour que le Burkina soit parmi les pays de la culture et de la littérature. Le livre est disponible au prix unitaire de 3000 francs CFA. L’auteur, Iron Bender reste confiant car il estime que tout est possible s’il y a la volonté, iron Bender « Lorroh Ngoulo » qui signifie Dieu est grand ». 
 
  Mireille PODA (stagiaire)

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
1 ⁄ 1 =