Issaka Sawadogo, portrait et parcours d’un grand acteur de cinéma

 Issaka Sawadogo, portrait et parcours d’un grand acteur de cinéma

Il est Membre fondateur du Carrefour International de Théâtre de Ouagadougou (CITO), Issaka Sawadogo est né en 1966 à Ouagadougou. L’homme se passionne pour tout ce qui touche à la scène et joue dans de nombreuses pièces entre sa ville d’origine et la Norvège. Découvrons ensemble le portrait de ce grand homme dont le talent traverse les frontières.

Dans ce pays nordique qu’est la Norvège, il officie en tant que consultant culturel au théâtre d’Oslo. Il intervient également dans les écoles en donnant des cours de danse et autres spectacles centrés sur la parole, la musique et les chorégraphies africaines. En 2000, Issaka Sawadogo effectue ses premiers pas devant une caméra dans “l’étrange Ballen”. Fort de ce premier essai concluant, il poursuit avec plusieurs films inconnus en France, comme Svidd neger Exoticore ou Ouaga saga.

En 2006, le comédien est choisi pour être le personnage principal de “Si le vent soulève les sables”, un drame où une famille d’Afrique part chercher de l’eau, réalisé par Marion Hänsel. Variant le cinéma européen et africain, il incarne plusieurs personnages secondaires dans “L’Envahisseur”, “Diego Star”, “Le Foulard noir” et “Le Dernier diamant” emmené par Yvan Attal et Bérénice Bejo. En 2014, sa notoriété s’accentue lorsqu’il joue un personnage plutôt marquant dans “Samba”, celui de Jonas, un migrant que Omar Sy rencontre dans un centre de rétention et avec qui il se bat à la fin du film. Issaka Sawadogo retrouve le célèbre acteur français pour la comédie policière “Le Flic de Belleville” en 2018.

Parallèlement,il est aussi actif sur les petits écrans. Dans la comédie “Walter” (2019), Issaka Sawadogo utilise à nouveau son physique menaçant en jouant le rôle-titre, un vigile en apparence sans histoires pris en otage par une équipe de braqueurs pieds nickelés. Ces derniers sont loin d’imaginer qu’ils ont en face d’eux un ancien chef de guerre africain extrêmement aguerri en matière de combat à mains nues, maniement d’armes et autres caractéristiques à la Jason Bourne. Le long métrage réalisé par Varante Soudjian comprend dans son casting tonio life, albanivanov et bien d’autres.

La Rédaction 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
27 − 14 =