Actualités Poésie Slam

JE SLAM POUR LA PATRIE: Voici les cinq (05) finalistes qui s’affronteront à Manga.

Les cinq (5) finalistes de la 6e édition du concours ” Je Slam pour la partie” sont connus depuis vendredi nuit à l’issue de la demi-finale au CENASA. Le jeune Tapsoba Abdoul Karim de Ouagadougou occupe la première place avec une moyenne de 17, 87/ 20. Les qualifiés s’affronteront en final dans la ville de Manga à l’occasion de la fête de l’indépendance du Burkina.

Après des éditions tenues sans discontinuer,”Je Slam pour la patrie” devient l’un des cadres incontournables d’expression de jeunes talents et de promotion du mouvement Slam dans son originalité. Initiative portée par le Service national de développement (SND) en collaboration avec le ministère en charge de la culture et Ombr Blanch Label (OBL), le mouvement est à sa 6e édition cette année. Dans le cadre des éliminatoires de cette édition de “maturité ” dans plusieurs villes de l’intérieur, la demi-finale a eu lieu dans la nuit de vendredi 23 à samedi 24 Novembre 2018 au CENASA dans la capitale du pays.

Lors de cette séance en présence du Secrétaire Général du Ministère de la Culture et celui du SND, les quadidats ont laissé le verbe aller à la rencontre des rythmes musicaux où les textes sont puisés d’une diversité de thématiques pour exprimer des émotions suivant deux passages. Un premier sur le thème : patriotisme et cohésion sociale et le dernier où le “public chaleureux” du jour a pu découvrir les compositions personnelles de chaque candidat. Allons à la découverte des dix (10) candidats qui ont compéti ce jour-là:


1): Bouda Fulgence de Ouagadougou;
2): Belem Kevine de Ouahigouya ;
3): Ouermi Moumouni de Ouaga;
4): OUEDRAOGO Armelle Flora de Ouagadougou;
5): Zoungrana Meri Naturel de Ouahigouya ;
6): Ramdé Yaya de Ouagadougou;
7): Ganou Pangaté Yssouf de Bobo-Dioulasso ;
8): Zongo Honorat Judicaël de Koudougou;
9): Traoré Cheick Hamed de Ouagadougou;
10): Tapsoba Abdoul Karim de Ouagadougou;

À l’issue des deux passages, le jury donne la liste des 5 meilleurs retenus suivant cinq (5) critères bien définis sur une note totale de 20 points. Notamment l’écriture; le contenu du message; la présence scénique ; la diction; le temps imparti car chacun avait 3 minutes maximum pour convaincre le public et surtout les membres du jury.


– 1er: Tapsoba Abdoul Karim ( 17, 87);
– 2e: Zongo Honorat Judicaël (16, 54/ 20 );
– 3e: Zoungrana Meri Naturel (16/ 20)
– 4e: Ramdé Yaya ( 15, 95/ 20)
– 5e: Ganou Pangaté Yssouf ( 15, 91/20 ).
Ces 5 qualifiés se départageront lors de la finale de cette 6e édition à Manga, Chef-lieu de la région du Centre-Sud. Mais avant ça, ces derniers se trouve dans une certaine allégresse.

“C’est une très grande joie qui m’anime. L’année passée j’ai échoué en 1/4 de finale. Cette fois-ci, je suis revenu avec force . Je me suis bien amusé et enflammé. Je le mérite et j’espère qu’on ira plus loin”, a confié le premier, Tapsoba Abdoul Karim de Ouagadougou, au micro de INFOS CULTURE DU FASO, juste après la compétition.
La manifestation qui était diffusée en direct sur des chaines de télé du pays a également été rehaussée par des prestations de Slameurs étrangers actuellement au Burkina-Faso dans le cadre du festival international de slam “PLU-OUI-DE-MO” organisée par la même structure Ombr Blanch Label. Sans oublier la présence du Maestro BOCANA MAIGA du Mali, animateur de la célèbre émission ” STARS PARADES”.
Pour le SG du MCAT, au regard de ce que les jeunes produisent, l’ on se rend compte qu’il y a beaucoup à dire dans le Slam.
“C’est un style très engagé à travers les thèmes abordés. Ça mérite vraiment toute notre admiration (…)”, a-t-il indiqué avant de réitérer une fois de plus l’engagement du département culturel à soutenir le slam. Toutefois, les spectateurs saluent la ” qualité ” des participants et la créativité de la nouvelle structure organisatrice OBL.
Rendez-vous bientot en final à Manga pour découvrir les mots que réservent les qualifiés à la patrie dans le cadre de la commémoration du 58ème anniversaire de la fête d’indépendance du Faso. Le thème choisi est : «Bonne gouvernance et équité sociale pour une union forte et prospère».

Filasko Kaboré et Parfait SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 24 =