Jour 3 de « Ma ville en peinture »: les journalistes outillés sur la lecture des toiles

 Jour 3 de « Ma ville en peinture »: les journalistes outillés sur la lecture des toiles

Débuté le 11 octobre 2022, le projet artistique « Ma ville en peinture » continue de plus belle. Le jeudi 13 octobre 2022, ce fût le tour du quartier Bilbalgo de ouagadougou d’accueillir les artistes et les amateurs plasticiens. Le fait marquant de cette journée a été l’organisation de master class au profit de journalistes sur le module d’initiation à la peinture. Des techniques de lecture basique et les différentes notions du monde plastique, telles ont été les grandes lignes de cette session de formation.

Les journalistes en plein séance de travail

« Ma ville en peinture » avance petit-à-petit vers sa clôture. Et le jeudi 13 octobre 2022, c’était au tour du quartier Bilbalgo de la ville de ouagadougou de recevoir les participants. Ils sont sortis encore nombreux pour participer à ce grand rendez-vous artistique et joindre leur coup de pinceau à la réussite de l’évènement. Même ambiance, même décor mais tout autre lieu. Bilbalgo, l’un des plus vieux quartiers de ouagadougou en plein centre-ville, avait un nouveau visage en cette matinée du jeudi 13 octobre.

Hamed Ouattara : « Il a été question pour nous formateur d’apprendre aux Hommes de médias l’analyse d’un tableau »

La particularité de cette journée a été la tenue d’un master class au profit des hommes et femmes de la plume sur l’initiation à la lecture des tableaux. Pour l’artiste peintre, Hamed Ouattara, ce master class s’inscrit dans la dynamique de participer à la démystification de l’art plastique. “Pour un journaliste culturel, il faudrait d’abord qu’il côtoie les artistes pour essayer de comprendre ce qu’il fait et qu’est ce qu’il prône. Et pour comprendre cela, il est impératif qu’il ait un bagage minimum. Un artiste est une personne qui a une vision et il est possible d’arriver à percer le mystère qui se cache derrière chacune de ses créations. Il a été question pour nous formateurs, d’apprendre aux hommes de médias l’analyse d’un tableau, les différents types de formats, les traits qui constituent un tableau et le fond. Voici en substance ce qui a été proposé à cette formation”, a-t-il laissé entendre. Il a poursuivi en notifiant aux journalistes que ce master class est le pas vers la connaissance de l’art plastique et que la formation devra se faire en continu pour être un critique d’art complet.

Awa Ouattara : « ce que j’ai vu et appris en cette matinée me sera bénéfique pour la suite »

Au sortir de la formation, certains participants n’ont pas tari d’éloges à l’endroit des organisateurs du projet artistique, à l’image de Awa Ouattara qui s’est dite satisfaite du contenu du module. “Ce que j’ai vu et appris en cette matinée, me sera bénéfique pour la suite. Le formateur a été vraiment explicite sur certains traits qui caractérisent les toiles”, a-t-elle souligné. Et au journaliste Achille Zigani d’ajouter que c’est sa première fois de prendre part à un tel évènement et se dit maintenant outillé pour lire un peu les tableaux. La suite des activités s’est poursuivie dans une atmosphère bon enfant.

En rappel, le projet artistique « Ma ville en peinture » a débuté le 11 octobre 2022 et prendra fin le 16 octobre 2022.

 

Crépin OUEDRAOGO (Collaborateur)

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 + 28 =