Journée Mondiale du Tourisme: la ministre Valérie Kaboré invite à repenser les habitudes pour la relance du tourisme

 Journée Mondiale du Tourisme: la ministre Valérie Kaboré invite à repenser les habitudes pour la relance du tourisme

Ce mardi 27 septembre 2022, le monde entier commémore la 42e Journée Mondiale du Tourisme (JMT). Pour l’occasion, Madame la ministre en charge de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Valérie Kaboré, a livré un message, dont notre rédaction a reçu copie.

Ce 27 septembre, le monde entier célèbre la 42ème Journée Mondiale du Tourisme (JMT) sous le thème « Repenser le tourisme ». Ce thème évocateur est une interpellation à la proactivité de l’ensemble des acteurs du tourisme afin d’imaginer de nouveaux paradigmes pour la reprise de l’activité touristique.

Faut-il le rappeler, le monde entier a été durement secoué ces dernières années par la pandémie de la COVID-19 ; Cette pandémie a porté un coup dur au dynamisme de l’activité touristique en particulier et à l’ensemble de l’économie mondiale en général.

En effet, cette crise a entrainé en 2020, une baisse drastique de 74% des arrivées du tourisme international et une perte de 120 millions d’emplois directs du tourisme comparativement à l’année 2019.

Au plan national, outre la crise sanitaire, notre destination le Burkina Faso fait face à la crise sécuritaire et humanitaire qui secoue la sous-région depuis 2012. Cette double crise a entraîné, selon les données de l’Observatoire national du tourisme, une baisse des arrivées globales du tourisme de 23,5% en 2020 par rapport à l’année 2019.

Cette tendance est beaucoup plus prononcée au niveau du tourisme récepteur qui a enregistré une baisse de 53,3%.
Aujourd’hui, l’espoir renait avec la levée des mesures de restriction sur les voyages prises par la plupart des Etats et la mise en place de mesures de relance post-covid 19 aux niveaux mondial et national. C’est dans ce contexte à la fois difficile et empreint d’espoir que le monde entier commémore ce 27 septembre, la 42ème journée mondiale du tourisme sous le thème « Repenser le tourisme ».

Avec cette reprise progressive de l’activité touristique dans la plupart des destinations, la nécessité de mener la réflexion pour proposer des alternatives crédibles et durables au développement du tourisme s’impose. En considérant le tourisme comme secteur porteur d’opportunités pour les populations, il s’agira de repenser nos habitudes dans le sens de l’atteinte des Objectifs du Développement durable (ODD), en impulsant la participation inclusive des travailleurs du secteur, des petites entreprises, des collectivités territoriales, des femmes, des jeunes, de toutes les couches sociales.

Il s’agira également de tirer les leçons des effets de la crise pour renforcer davantage notre esprit de créativité, notamment en matière d’économie verte et numérique pour un bien-être des populations et de l’environnement.

Dans ce sens, notre pays s’est engagé dans une démarche d’adaptation pour relever les nouveaux défis à travers l’adoption en cours, d’un programme de développement du tourisme durable, le processus de création d’un programme de développement du tourisme interne et la mise en place en cours d’une stratégie de communication de crise.
L’aboutissement de l’ensemble de ces projets permettra de relancer le tourisme burkinabè conformément aux instructions de leurs excellences le Premier Ministre Albert Ouédraogo et le Président du Faso, Paul Henri Sandaogo Damiba.

Mesdames et Messieurs,
Chers acteurs du monde du Tourisme
Repenser notre tourisme ne concerne pas uniquement le gouvernement. Il s’agira pour l’ensemble de la composante de l’activité touristique d’initier des actions qui permettront au tourisme de jouer pleinement son rôle de lutte contre la pauvreté, de promotion de la solidarité et de la paix.

Aussi, le gouvernement entend-il donner un rôle actif aux collectivités territoriales, à la jeunesse, aux structures associatives et aux entreprises touristiques dans le processus de redynamisation de notre secteur touristique.

Il entend également compter sur l’accompagnement des Partenaires techniques et financiers pour soutenir les efforts de résilience des acteurs du secteur touristique à travers la diversification de leurs interventions.
Pour terminer, j’invite l’ensemble des burkinabé à aller à la découverte de notre merveilleux et riche patrimoine touristique.
Vive le tourisme pour un développement harmonieux de nos économies et partant de notre pays !
Vive un Burkina Faso pacifié et prospère !

JE VOUS REMERCIE

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
24 × 11 =