Actualités Entretien Musique

Jubilé de 30 ans de carrière de Jean Baron: « J’ai fais presque le tour du Faso avec la danse, d’ailleurs je suis allé dans plusieurs d’autres pays d’Afrique grâce à elle», dixit l’artiste

L’artiste-chanteur, danseur et mannequin Anas Sedego, alias Jean Baron le mannequin, à l’occasion de ses 30 années de carrière, organise un spectacle ce vendredi 2 juin 2021, au CENASA. À ce titre, notre équipe a reçu l’artiste, ce mercredi 30 juin 2021, afin de recueillir ses impressions, son parcours, et des détails sur la tenue de ce spectacle.

L’artiste-chanteur, danseur et mannequin, Jean Baron le mannequin, à l’état civil, Anas Sedego, est un artiste burkinabè qui est dans le milieu du showbiz depuis 1992. Selon “le mannequin des artistes”, la danse et lui, c’est une histoire d’amour et cela depuis son bas âge. « J’ai commencé la danse depuis 1992. Dans les maquis et lieux publics de la place, sans aucune formalité. À la base, c’était difficile parce que la famille trouvait que cela n’était pas un travail convenable. Mais comme l’amour y était, je me suis accroché », a-t-il expliqué.

A écouter l’artiste, la formation scolaire n’a rien à avoir avec la danse, en ce sens que danser doit être le fruit d’une passion encrée en nous. Ainsi, il dit avoir fait le tour du Burkina et presque toute l’Afrique de l’Ouest, et cela sans avoir fait les bancs. « Au début, on a émerveillé notre public, qui à la base était des commerçants. Ensuite, il s’est élargi à toute la jeunesse d’ici et d’ailleurs qui aimait nos propositions. J’ai donc fait presque le tour du Faso avec la danse, d’ailleurs suis allé dans plusieurs d’autres pays d’Afrique grâce à elle. Entre autres, on peut citer le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Mali. Donc pour vous dire que tout le monde peut être danseur, il suffit juste d’être passionné », a-t-il ajouté.

À propos de l’importance de la danse au Burkina, l’artiste a indiqué que par son expérience de 30 années, il peut dire que la danse, juste par sa pratique, pourra contribuer à l’apaisement du climat social, « Dans tout regroupement de spectacles, on peut prôner le vivre-ensemble. La danse aussi, c’est le cas », a-t-il rappelé.

 

 

Sur cette même lancée, il a également soutenu que le plus beau souvenir de ces 30 années de carrière est la compétition qu’il a remportée. Cette compétition dit-il, a été organisée par la RTB, à ses débuts sur la scène artistique du Burkina Faso. « Le métier, il n’est pas du tout facile et comme tout autre métier d’ailleurs. Figurez-vous que souvent on nous envoyait en spectacle et même le prix du transport retour, nous pouvions pas avoir avec les organisateurs. Cependant, on a persévéré et aujourd’hui, on peut dire haut et fort que la danse nourrit son Homme », a soutenu Jean Baron le mannequin.

Ainsi, l’artiste s’est également penché sur le spectacle prévu pour ses 30 ans d’anniversaire. À l’entendre, ce spectacle sera un moyen pour lui de rappeler qu’il est dans le milieu depuis 30 ans, mais aussi de montrer que la danse est un moyen de consolidation des liens fraternels. « Les jeunes sortez nombreux pour voir la danse du Kalma, notre identité. Il y’aura plein d’artistes comme Iron Binder, Dez Altino, Zaksoba, Hamed Smani, Kisto Koimbre et beaucoup d’autres musiciens et danseurs », a-t-il souligné.

Pour information, le spectacle se tiendra au CENASA, ce vendredi 2 juillet 2021. Les pass à cet événement sont fixés à 2 000 et 5 000 FCFA. «  C’est vrai que mes lettres, au niveau des ministères, n’ont pas eu gain de cause, cependant je peux vous assurer que j’ai eu les accompagnements nécessaires pour le spectacle. Ça sera donc du lourd », a conclu l’artiste.

Abdoul Gani BARRY (stagiaire )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 × 29 =