KARAOKE GOLD MIC : Le promoteur Yacouba Ouedraogo lance la première édition

 KARAOKE GOLD MIC : Le promoteur Yacouba Ouedraogo lance la première édition

« L’impact de la musique sur la cohésion sociale », c’est sous ce thème d’actualité, que se tient à Ouagadougou, la première édition de la compétition de « KARAOKE GOLD MIC » (Micro D’or). Une initiative du promoteur Yacouba Ouedraogo, fondateur de l’espace détente K-Palast (Palais Royal). Cette initiative, qui entre dans le cadre de la promotion de la culture burkinabè, à travers la mise en valeur des jeunes talents, a été officiellement présentée aux hommes de médias, ce samedi 13 mars 2021 dans l’enceinte de l’espace K.Palast sis à Yagma, en présence des autorités.

Le KARAOKE GOLD MIC, à entendre le promoteur, veut dire, (Micro D’or). Il s’agit selon Yacouba Ouedraogo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, d’organiser une compétition de musique afin de promouvoir les jeunes talents désireux d’évoluer dans la musique. Lors d’une conférence de presse, le promoteur, a donné les objectifs recherchés à travers cette initiative. Pour lui, le but, c’est d’abord, toucher un grand public en vue de donner plus d’éclat à la compétition, faire une communication de proximité, travailler sur la recherche de la cohésion sociale pour toucher les autorités politiques et coutumières et ainsi obtenir leurs accompagnements. Il est aussi, prévu, à l’entendre, un jeu de pétanque pour accompagner l’activité phare, qui est celle musicale.

La compétition en deux phases

La compétition, KARAOKE GOLD MIC se déroulera en deux phases, une partie en semi live et une autre exclusivement live. Les candidats, devront; imiter à leur choix, les sonorités d’une vedette de la musique burkinabè en langue locale, une chanson internationale au choix, interpréter trois chansons imposées dont une à tirer au sort, jouer quatre chansons personnelles dont deux présentées et deux observées par le jury.

Ils seront donc évalués, sur l’originalité des textes et leurs thématiques, la valeur culturelle, la gamme et le temps, le respect des textes et bien d’autres critères pris en compte par le jury. Grosse récompense pour le lauréat . L’heureux lauréat de ces échéances aura droit, à écouter les organisateurs, à une somme de 500 mille francs CFA, une production d’album, une moto, un séjour aux Etats-Unis où il aura la grande opportunité de participer au « Festival Ouaga New York » (FONY).

 

Parfait Fabrice SAWADOGO 

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 × 2 =