ven 19 juillet 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

KOUDOUGOU: Beaucoup d’activités culturelles « ne respectent pas la réglementation » (Baba Barro, DR)

Au Burkina Faso, l’année 2023 a été marquée par la double crise sécuritaire et humanitaire qui a secoué tous les secteurs du développement. La culture et le tourisme font partie de ces secteurs « victimes » qui, pourtant, apportaient chaque année des ressources considérables au budget de l’État. A cet effet, une équipe de notre rédaction est allée à la rencontre de Baba Barro, le directeur régional de la culture, des arts et du tourisme du Centre-Ouest. Dans cette interview que nous vous proposons, Il revient sur les actions entreprises en 2023, les difficultés rencontrées et donne des perspectives pour l’année 2024.

Infos Culture du Faso (ICF): Présentez vous à nos lecteurs !

Baba Barro (BB): Je suis Baba Barro, Directeur Régional de la Culture, des Arts et du Tourisme du Centre-Ouest. En tant que premier responsable de la direction régionale de la Culture, des Arts et du Tourisme, mon rôle est de veiller à la mise en œuvre et du suivi de la politique du gouvernement en matière de culture, d’art et de tourisme dans la région du Centre-Ouest.

Dès mon accession à ce poste, les premiers défis auxquels j’ai été confronté ont été le respect de la réglementation touristique et l’organisation de la Semaine Régionale de la Culture. Comme vous le savez déjà, notre région et plus précisément la ville de Koudougou a un fort potentiel en matière de tourisme et d’hôtellerie. La ville compte plus d’une centaine d’établissements touristiques d’hébergement et de restauration. Malheureusement, une bonne partie de ces entreprises pourvoyeuses d’emplois pour la jeunesse de notre région est en conflit avec la loi car ne respecte pas la réglementation en vigueur notamment les dispositions de loi n°11-2021/AN du 16 avril 2021 portant loi d’orientation du tourisme au Burkina Faso.

ICF: Quelles sont les difficultés auxquelles faites-vous face ?

BB: Dans l’exercice de sa mission, la direction régionale de la Culture, des Arts et du Tourisme à l’image de toutes les autres directions connait quelques difficultés. Heureusement, grâce à l’accompagnement des premiers responsables administratifs de la région, de l’appui de la hiérarchie au niveau du ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, de l’engagement des collaborateurs, nous arrivons à juguler les difficultés et à atteindre nos objectifs.

Les crises sécuritaires et humanitaires que vit le Burkina Faso ont effectivement impacté les secteurs de la culture et du tourisme au plan national et notre région n’a pas été épargnée. Nous saluons la résilience des acteurs touristiques et culturels de notre région qui ont su développer des initiatives pour faire face à la situation. Pour le compte de l’année 2023, il était question pour nous de répertorier les patronymes de la région de concert avec la direction générale de la culture et des arts, de prendre part au Salon International du Tourisme et de l’Hôtellerie de Ouagadougou, d’assurer la participation de la région à la Semaine Nationale de la Culture (SNC), d’actualiser les registres des musées Rayimi et Da Do, de sensibiliser les scolaires et étudiants sur la pratique du tourisme interne, d’actualiser le répertoire des Etablissements Touristiques d’Hébergement de la Région, d’appuyer l’organisation de la Semaine Régionale de la Culture.

Toutes ces activités ont été menées avec succès grâces à l’engagement de mes collaborateurs et au dynamisme des quatre directeurs provinciaux de la culture, des arts et du tourisme et de l’accompagnement de la hiérarchie aux niveaux régional et central.

ICF: Quelles sont les perspectives pour l’année 2024 ?

BB: En termes de perspectives, la direction régionale de la culture, des arts et du tourisme mettra l’accent sur la vulgarisation des textes réglementaires notamment la loi n°011-2021/AN du 16 avril 2021 portant loi d’orientation du tourisme au Burkina Faso au profit des promoteurs d’entreprises touristiques de la région. Sur le plan culturel, la direction assurera la participation des troupes et ensembles artistiques de la région à la phase finale de la SNC à Bobo-Dioulasso.

De concert avec la Confédération Nationale de Culture (CNC), section du Centre-Ouest, la direction entreprendra des démarches auprès des acteurs culturels pour un consensus dans la programmation des manifestations culturelles majeures dans la région.

ICF: Quels sont vos vœux pour l’année 2024 ?

BB: Pour 2024, je formule les vœux de santé, de longévité, de succès et de prospérité. Que notre pays retrouve sa tranquillité d’antan afin que les déplacés retournent tous dans leurs terroirs.

ICF: Quel est votre mot de fin à cet entretien ?

BB: J’ai eu la chance d’avoir une équipe dynamique qui se bat au quotidien pour la cause de la culture et du tourisme dans la région. Je voudrais inviter l’ensemble des collaborateurs à continuer sur cette dynamique afin que les objectifs escomptés au titre de l’année 2024 puissent être largement atteints. Pour terminer, je voudrais témoigner ma gratitude à l’endroit de toutes les filles et de tous les fils de la région qui ont bien voulu accompagner la Direction Régionale de la Culture, des Arts et du Tourisme dans ses actions de protection, de valorisation et de promotion des potentialités culturelles et touristiques de cette belle partie du Burkina.

J’invite l’ensemble des promoteurs d’entreprises touristiques à prendre attache avec les services techniques de la direction afin qu’on puisse les accompagner dans la régularisation de leurs situations administratives. J’invite également les organisateurs de spectacles vivants à prendre les dispositions utiles pour se procurer la licence d’entrepreneur de spectacle afin de mener librement leurs activités. Merci à la rédaction de Infos Culture du Faso pour cette opportunité.


Interview réalisée par Parfait Sawadogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

DÉDICACE : Sofiano avec maturité rebelote avec un 4e album

Sofiane Balzak Kanazoé, connu sous son nom de scène...

Danse Kalma : MC Stéphane sort une œuvre musicale chorégraphique

« La reconquête de Koumbli » est la nouvelle galette musicale...

Nécrologie : KINDISS, le « Roi du Binon » s’en est allé

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page