Actualités Musique

Kundé 2019 : Floby rafle trois Kundés en plus du Kundé d’or.

« Wakato, c’est vraiment le temps. Il y’a le temps pour toute chose et Wakato c’est mon album pour le 2ème Kundé. Si non, j’ai été nominé avec d’autres albums, mais je n’avais pas eu le 2ème Kundé, mais ce soir je suis très content, je rejoins le grand frère Bill Aka Kora et vraiment je suis content » dixit Floby.

« Wakato ou le temps de Floby », est le 5ème album qui l’a permis d’être sacré champion, une 2ème fois à la 19ème édition des Kundés.

Ce 5ème opus qui est la consécration de l’artiste vient une fois de plus révélé son talent au cours d’une soirée qui a eu lieu le vendredi 26 avril 2019 à Ouagadougou.

En effet, en plus du Kundé d’or, Floby reçoit les Kundés de meilleure chanson moderne d’inspiration traditionnelle, de l’artiste le plus joué en discothèque et du public. Toutes ces distinctions lui ont permis d’obtenir de nombreux gadgets tels que des voyages offerts par deux compagnies aériennes de la place, un téléphone haut de gamme plus 12mois de connexion du sponsor officiel un weekend dans un hôtel de la place, 1.000.000de FCFA donnés par le Commissariat Général des Kundés, une possibilité d’imprimer pendant une année dans une imprimerie de la place, un bon d’un an d’une brasserie de la place.

Cet album qui a été travaillé sans pression, sans sérieux et dans des conditions pas difficiles, le Kundé d’or 2019 a confié que son album n’avait pas un an de vie, et qu’il était loin de s’imaginer qu’il allait le permettre d’être nominé et de remporter le Kundé d’or. « Le 5ème album « Wakato » est un album qui n’a pas pris trop de temps. Je ne me suis pas mis au sérieux pour bosser, je ne savais pas que cet album pouvait m’apporter un Kundé. En fait, je m’amusais, je n’avais pas la pression, donc que je me levais chaque jour avec une chanson, et je prenais mon temps pour l’enregistrer. Voilà l’album a été travaillé dans ces conditions et je vois que souvent il ne faut pas trop trop mettre de sérieux. En voulant bien faire, souvent on souvent on rate, « Wakato », c’est vraiment le temps ».

Il a en outre souligné que cet opus devait être livré à un label « Je me suis dit que c’est un album que je vais livrer à un label et donc voilà j’ai déjà mon avance ».

Très ému et très content de son album qui rafle des trophées dans toutes les compétitions confondues bien qu’il ait moins d’un an de vie, Floby a profité de l’occasion qui lui est offerte dire merci à Dieu et aux hommes « Sincèrement, je suis très très content, c’est dans la nature de l’homme de rire quand un bonheur vient à lui. Donc ce soir je ne fais que rire ».

Il est à noter que ce Kundé d’or est le 2ème reçu par l’artiste après celui de 2010 ; et il était en compétition avec Mai Lingani et Nabalùm.Il détrône ainsi Imilo le Chanceux en attendant une année pour se voir remplacé par un autre artiste aussi talentueux que lui.

D’autres Kundés ont eux aussi été décernés à des meilleurs artistes dans des catégories différentes.

Il s’agit du Kundé de meilleur artiste Burkinabé de la diaspora qui est revenu à IBK de la France, du Kundé du meilleur artiste de l’Afrique de l’Ouest décerné à Kérozène, du Kundé du meilleur artiste de l’Afrique Centrale qui est allé à Roga Roga, du Kundé du meilleur featuring de l’intégration africaine offert à Imilo le Chanceux avec sa musique Nonga Fo, du Kundé du meilleur artiste traditionnel qui est revenu à Marie Gayéri, du Kundé du meilleur artiste religieux qui s’est vu octroyé par la sœur Nicole, du Kundé du meilleur clip vidéo de Dez Altino, du Kundé de la révélation avec un chèque d’une valeur de plus de 1.000.000 de FCFA à Amzy, du Kundé du meilleur espoir à Big Solid,du Kundé du meilleur featuring burkinabé offert à Dez Altino et du Kundé du meilleur artiste féminin remporté par Malika la slameuse avec un billet classe affaire offert par une compagnie  aérienne de la place.

La fête fut très belle puisqu’il y’a eu des prestations d’artistes locaux et de renommée venus d’ailleurs, de la chorégraphie, de l’humour et des Kundés d’honneur et d’hommage ont aussi été décernés.

Cependant, que ne fut notre surprise désagréable ; des confrères ont dû quitter la salle abritant l’évènement tout simplement parce que n’ayant pas de carte d’invitation en plus du badge, certains organisateurs leur ont fait comprendre qu’ils ne leur étaient pas permis d’occuper les chaises. Selon ces mêmes organisateurs, ils devraient être débout jusqu’à la fin et c’était la consigne donnée par ceux « d’en haut ». Se sentant bafoués, puisqu’on leur avait sommé de se lever pour donner la place aux retardataires, ces derniers ont préféré repartir chez eux car selon eux, on ne leur avait pas donné une telle explication.

Rendez-vous est pris l’année prochaine pour la 20ème édition.

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

benedicteoued@gmail.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 × 19 =