dim 21 juillet 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Kundé Music Export: c’est parti pour 48 heures de rencontres professionnelles et de réseautage

Les locaux de Palace Hôtel Ouaga 2000 ont abrité ce mercredi 10 mai 2023, la cérémonie officielle de lancement des Kundé Music Export. C’était en présence du premier responsable du Ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCCAT), Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo.

La 21e édition de la cérémonie des Kundé est attendue dans la soirée du 12 mai prochain, dans la somptueuse salle des banquets Ouaga 2000. Une édition aussi spéciale au vu de la grande innovation apportée par les organisateurs, à savoir les Kundé Music Export. Et à 48h de la tenue de cette édition des Kundé, le Commissariat général a procédé à l’ouverture des travaux de la phase pilote des Kundé Music Export. Deux jours durant, cette fenêtre ouverte des Kundé sera marquée entre autres par des rencontres avec des professionnels de la filière musique issus de plusieurs pays Afrique et du monde; des panels; mais aussi des showcases avec à la clé une dizaine d’artistes burkinabè.

Salfo Soré, Commissaire général des Kundé, a salué la présence des différents responsables de labels, médias et festivals des différents pays

Pour le Commissaire général des Kundé, Salfo Soré dit Jah Press, l’idée des Kundé Music Export, c’est de créer un cadre de rencontre entre acheteurs internationaux de musique et les artistes burkinabè en vue d’accroître la présence du spectacle vivant de musique burkinabè sur la scène international et sur les médias internationaux. Pour l’atteinte de cet objectif, plusieurs activités sont mises en place dont les rencontres professionnelles et de réseautage, les panels et les showcases. À l’en croire, les artistes retenus pour les showcases sont essentiellement des anciens lauréats de tout trophée Kundé. Pour ce cette phase pilote, ce sont entre autres Djéli Karim, Donsharp De Batoro, Eunice Goula, Fadeen, Greg, Kayawoto, Mariah Bissongo, Marie Gayeri, Nabalüm, et Sissao, qui ont été retenus pour les prestations du côté de la salle du CENASA.

Pour le ministre de la Culture, les Kundé Music Export sont une étape importante pour le développement de l’industrie musicale burkinabè

Une initiative dont l’impact pour l’industrie musicale burkinabè ne sera pas négligeable. C’est du moins ce qu’a laissé entendre le patron de la cérémonie, le ministre de Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo. « Au-delà de récompenser les artistes, les Kundé signent encore une étape importante à travers les Kundé Music Export. C’est donc une nouvelle chance qui est offerte à l’ensemble des acteurs de la filière musique de pouvoir saisir des opportunités. Aujourd’hui, il est impératif que la musique burkinabè puisse avoir un encrage international, et ce ne sont pas les talents qui manquent. C’est pourquoi je salue les initiateurs des Kundé Music Export qui sont un véritable moyen de tendre vers cet objectif », a-t-il soutenu.

« Grâce à ces types d’initiatives, nous ne sommes plus obligés d’aller prendre part à des rencontres en Europe pour le bien de notre musique », dixit Asalfo

Plusieurs responsables de labels, de médias et de festivals d’Afrique et d’ailleurs prendront part à ces 48 heures de travaux. Substantiellement, ils partageront leurs expériences au profit des acteurs de la filière musique. Salif Traoré, alias Asalfo du groupe Magic System, s’est exprimé au nom des différents responsables des structures présentes à ces rencontres. « La musique est pour la culture ce que le football est pour le sport. C’est pourquoi nous devons travailler à asseoir de véritables initiatives afin de développer la filière musique en Afrique. C’est donc avec plaisir, que mes camarades des autres pays et moi avons accepté de prendre part à ces Kundé Music Export » foi d’Asalfo.

Photo de famille des différents professionnels participants, du commissariat des Kundé et de monsieur le ministre de la Culture

Du reste, cette première journée a été aussi marquée par des panels dont le premier, qui a porté sur « Comment bâtir sa carrière à l’international », a été exposé par Asalfo, par ailleurs premier responsable de Gaou Production et le Festival de Musique Urbaines d’Anoumambo (FEMUA). Cependant, cette journée se bouclera de soir par le premier showcase, du côté du CENASA.

Boukari OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

DÉDICACE : Sofiano avec maturité rebelote avec un 4e album

Sofiane Balzak Kanazoé, connu sous son nom de scène...

Danse Kalma : MC Stéphane sort une œuvre musicale chorégraphique

« La reconquête de Koumbli » est la nouvelle galette musicale...

Nécrologie : KINDISS, le « Roi du Binon » s’en est allé

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page