dim 14 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

La Nuit de Laangandé acte 4 : une édition riche en émotions et en couleurs

L’Atelier du Rire a abrité dans la nuit du 07 mai 2021, la quatrième édition de « La nuit de Laangandé ». Placée sous le patronage de la ministre de la culture, des arts et du tourisme, Dr Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano, cette édition a connu la participation d’autorités coutumières, religieuses, d’artistes du Burkina et de la sous-région sans oublier quelques doyens du domaine des arts.

Le quartier Gounghin de Ouagadougou, où est situé l’Atelier du Rire était en ébullition dans la soirée du 07 mai 2021. Il ne pouvait en être autrement au vu de la qualité du spectacle livré à l’occasion de la quatrième édition de la nuit de Laangandé. Humour, musique et slam se sont tous invités à cette soirée. En plus des humoristes burkinabè qui n’ont pas marchandé leur participation, l’on notait la présence d’autres artistes ivoiriens, camerounais, etc.

Au cours de cette soirée, de grands noms du cinéma et du théâtre burkinabè ont reçu des attestations des mains du comité d’organisation de la nuit de Laangandé, en guise de reconnaissance pour leur apport à la culture burkinabè. C’est donc plus de 3h de temps que les humoristes ont tenu en haleine le public sorti massivement. C’était d’ailleurs la promesse du promoteur de Laangandé, Gérard Ouédraogo alias Son Excellence : « C’est un pari gagné. J’ai dit, nous ferons une longue nuit de rire et voilà que les gens ont ri jusqu’à minuit passé. Le public est resté et je suis satisfait », a-t-il déclaré.

Un aspect particulier de cette soirée qui ne passe pas inaperçu est la forte mobilisation des personnes vivant avec un handicap, une initiative de Son Excellence Gérard Ouédraogo : « J’ai pensé cette année à tendre la main dans les salles à nos sœurs et frères qui vivent avec un handicap. Ça été un succès, ils étaient tous là dans la salle ce soir », a-t-il fait savoir. Au dire du comité, c’est une centaine de tickets qui a été offerte aux personnes vivantes avec un handicape.

Des artistes et humoristes comme Gérard Ouédraogo lui-même, Maréchal Zongo de la Côte d’ivoire, Ali Ponré 1er, Kabako, Anatole Koama, Aladji Kilachi, entre autres, ont rendu belle cette soirée par leurs prestations. La nouvelle génération des humoristes burkinabè, dont la plupart sont formés à l’Atélier du Rire, ont eu le privilège de partager la scène avec leurs doyens, histoire de renforcer leurs expériences.

Pour Gérard Ouédraogo, il y a eu pas mal de difficultés dans l’organisation de cette soirée. Il a tenu à préciser qu’ils n’ont reçu aucun financement mais qu’il s’agit d’un engagement personnel. Pour lui, c’est un mois de partage et c’est le rire que les humoristes ont en commun pour partager avec la communauté musulmane et l’ensemble des Burkinabè.

Kayadan Alain Gounabou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

MUSÉE NATIONAL : Konomba Traoré raconte aux « Soirées d’adaptation théâtrale de contes »

Portées par l'Association d'Afrique Conte, cinq conteurs professionnels africains...

Théâtre Soleil: Un projet pour sensibiliser contre les fake news

C’est le Théâtre Soleil sis à Ouagadougou qui a...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page