La nuit de l’enseignante” acte 1: une soirée en hommage aux acteurs du monde éducatif

 La nuit de l’enseignante” acte 1: une soirée en hommage aux acteurs du monde éducatif

L’Amicale des éducatrices du Burkina (AMEB) était face aux hommes de médias ce samedi 13 février 2021 à Ouagadougou. Objectif : donner les détails sur la toute première édition de <<La nuit de l’enseignante>> prévue pour se tenir le 27 février prochain dans les locaux de la salle des banquets de Ouaga 2000.

Née du constat selon lequel, plusieurs aînés du monde de l’éducation à la retraite croupissent parfois dans l’oubli, l’initiative de <<La nuit de l’enseignante>> vise à rendre hommage aux acteurs du monde éducatif pour les services rendus à la nation. Il s’agira spécifiquement selon la présidente de l’AMEB Wendkouni Yolande Ouattara née Sawadogo, de cultiver l’amour du métier d’enseignant chez les jeunes éducatrices et aussi remercier les aînés de ce secteur pour leurs efforts consentis pour le pays.

À l’en croire, cette première édition se veut une soirée d’hommage, de partage et de reconnaissances aux devanciers ayant plus de dix (10) ans de retraite, aux encadreurs et formateurs dans les ENEP, aux ministres et anciens ministres du MENAPLN et à toutes les figures qui ont marqué le monde éducatif. C’est d’ailleurs, une aubaine pour la jeune génération, selon elle, de connaître les illustres figures qui ont marqué le monde éducatif. Foi de ses propos, il serait difficile pour cette première édition, de satisfaire tous les pionniers de l’éducation ; raison pour laquelle l’Amicale s’est intéressée pour l’instant, aux enseignants de plus de dix ans de retraite, notamment du primaire à l’université et la maternelle nouvellement rattachée au MENAPLN.

Adrien Koidima, Président du comité d’organisation de “La nuit de l’enseignante”

De façon claire, cette nuit sera marquée par des prestations artistiques, des courts témoignages des aînés du monde éducatif, des récitations de poèmes de certains auteurs, des partages de repas, une remise d’attestations et/ou distinctions aux devanciers et aux ministres. “Mais dans un souci d’accroître la visibilité de l’événement l’AMEB a prévu tenir une conférence le 25 février, sur le thème : <<éducation, socle du développement durable; d’hier à aujourd’hui, bilan et perspectives pour une école citoyenne>>. Aussi, un match amical est sensé se tenir le lendemain 26 février au lycée Philippe Zinda Kaboré entre les associations féminines, à savoir le sages-femmes, les policières et gendarmes, les secrétaires et l’AMEB elle-même”, a laissé entendre le Président du comité d’organisation, Adrien Koidima, par ailleurs premier responsable de One Communication.

Wendkouni Yolande Ouattara née Sawadogo, présidente de l’AMEB

Aussi, en marge de ses activités, l’AMEB entend organiser des camps vacances au profit des enfants. De ce fait, madame la Présidente de l’AMEB a fait savoir que cela sera un cadre d’échanges avec ces enfants sur les difficultés et problèmes qui minent le milieu scolaire. “C’est une occasion pour nous éducatrices, de renforcer l’éducation de ces enfants”, a-t-elle ajouté.

Madame Balima née Zongo Margueritte, ancienne institutrice

Présente à cette rencontre, la représentante du Mogho Naaba Baongho, Madame Balima née Zongo Margueritte, et par ailleurs ancienne institutrice, n’a pas manqué de souligné le caractère important de cet événement, plus spécifiquement pour les enfants. “J’encourage l’initiative et je souhaite que Dieu vous donne la force et les moyens d’atteindre vos objectifs, pour le bien-être de l’éducation burkinabè”, s’est-elle confiée.

Boukari OUÉDRAOGO

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 5 =