Actualités dédicaces littéraire Musique

L’artiste MassoumK aspire un lendemain radieux pour tous avec son nouvel album « Béogo Neeré ».

Au Burkina-Faso, on enregistre ce jeudi 31 mai 2018, la sortie officielle d’une production musicale majeure. « Béogo Neeré », c’est le titre de l’œuvre dont l’auteur est MassoumK. « Béogo Neeré » veut dire « lendemain radieux ». La présentation officielle de ce fruit artistique s’est faite à l’occasion d’une conférence de presse dédicace ce jour à l’Institut National de Formation Artistique et Culturelle (INAFAC).

 

À l’état civil Soumpougdou Koudbi, il surmonte son handicap pour sortir cet opus de cinq (05) titres plus un (01) remix. Sur des mélodies tradi-modernes, l’artiste véhicule des thématiques « qui touchent la sensibilité et sensibilisent ». Par exemple, les conditions de vies et de travail des personnes handicapées et vulnérables. Ainsi que la solidarité, l’incivisme et autres. Plus de détails !
A l’âge de trois (03) ans, MassoumK fût victime de la rougeole. Conséquence : il perdra l’usage de sa vu. Encouragé par ses parents qui lui ont « toujours témoigné leur affection » le jeune décide de prendre son destin en main. Après avoir passé 28 ans à Bantogdo, un petit village de la province du Kourweogo, il se retrouve à l’aventure dans la capitale à Ouagadougou. Là, il se laisse emporter par sa passion pour la musique et par la suite s’inscrit à l’Institut National de Formation Artistique et Culturelle (INAFAC), vers fin 2008. Trois (03) ans plus tard, en 2011, il y ressort avec un Certificat en musique option guitare.

Il est actuellement auteur- compositeur et instrumentiste. Disons que le petit burkinabè est un guerrier devant les coups de la vie malgré son handicap. D’ailleurs depuis son enfance, l’enfant prodige de Bantogdo « ne se sentait en aucun cas incapable de rien. Vivant dignement par la sueur de son front. Loin de la facilité, la mendicité et de l’esprit défaitiste », dit-on.
Il a fait entre temps le théâtre dans la compagnie théâtrale ALADARI. Pour exprimer et confirmer son talent, il décide de rentrer en studio, où il a travaillé pendant un certains temps avec l’arrangeur Levie Kafando. En 2016 l’artiste boucle alors son premier album « Béogo Neeré » qui veut dire « lendemain radieux » en mooré. Lequel présenté officiellement à l’INAFAC ce jeudi 31 mai dans la soirée. Parents, amis, collaborateurs et collègues ont effectué le déplacement pour soutenir « le courageux ». « Béogo Neeré » est un produit de 05 titres dont 01 remix que sont : 1- Kouamsa ; 2- Zaman Kamba ; 3- Rasolgui Mam Sida ; 4- Kiiba ; 5- Kouamssa (remix). Il est enregisté en semi-live.

Ces chansons expriment des thèmes bien choisis sur des mélodies d’instruments traditionnels et modernes tels que les clochettes, la flûte, et le kundé entre autres. Conditions de vies et de travail des personnes handicapées et vulnérables ; solidarité et le l’incivisme sont quelques thématiques abordé dans l’album. L’ensemble de ces messages combinés à la sublime voix de MassoumK « touchent la sensibilité et sensibilisent ». On dira sans se tromper que pour le musicien, le handicap n’est qu’une piste révélatrice de talent, d’intelligence et de savoir être. C’est aussi pourquoi, il mène le combat en vue de faciliter la réinsertion des invalides dans une société où ils sont presque marginalisés. Même si pour l’heure, MassoumK n’a pas de staff managérial, il bénéfice de l’accompagnement de bonne volontés comme Delvis Production et de la Maison Bprod.
Quant à l’artiste, il demande l’implication de tous pour donner une bonne promotion à l’œuvre.
Lendemain radieux à tous !

Fabrice Parfait SAWADOGO et Filasko Moussa KABORE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 7 =