Actualités Culture Société

Le Laboratoire Artistique Professionnel: un Tremplin de promotion culturelle par la formation des acteurs

Le Laboratoire Artistique Professionnel de la Plateforme Culturelle du Burkina (PCBF) a été officiellement lancé ce vendredi 15 octobre 2021. Cette instance ainsi lancée se voudrait un levier de développement des entreprises culturelles et créatives par le biais de la formation continue et le renforcement des capacités des associations et initiatives culturelles.

Le Laboratoire Artistique Professionnelle est une initiative qui est née de la Plateforme Culturelle du Burkina (PCBF). Cette plateforme est une structure administration et de gestion commune mise en place en 2007 par 5 associations à vocation culturelles basées au Burkina Faso. Ce vendredi 15 octobre 2021, ledit laboratoire a officiellement lancé la Plateforme Culturelle du Burkina (PCBF), sous le thème «la formation continue comme clé du développement des associations et entreprises culturelles et créatives au Burkina Faso ».

Cette plateforme se veut un guide pour les associations culturelles, dans une logique de transformation de leurs approches managériales en vue d’améliorer leur méthode de gestion afin d’accroître leur performance, et de mieux promouvoir la culture. Au regard de ces objectifs, plusieurs activités notamment des conférences thématiques, 3 festivals, des formations sur des techniques de management et de gestion à travers le GERM, des échanges autour de l’entreprise et la famille, des formations en marketing sont prévues et cela sur la période de août 2021 à avril 2022.

Concrètement, 30 associations et entreprises créatives bénéficieront de cette initiative dans des lieux comme l’espace Gambidi, le festival Jaaz à Ouaga, les Nuits Atypiques de Koudougou, etc. Peuvent prendre part à ces formations toutes personnes répondant aux caractéristiques des cibles citées plus haut et désirant participer. Cependant « pour a formation GERM, nous allons lancer un appel à candidature et nous allons sélectionner les meilleurs profiles. Parce que nous voulons impacter les entreprises culturelles, créatives et les associations culturelles qui sont déjà sur le marché a expliqué le président du Plateforme Culturelle du Burkina (PCBF).

Nous allons nous intéresser à celles qui nous viennent du Plateau-Central, des Hauts-Bassins et celles du Centre-Ouest. Nous allons aussi fonctionner par coptation et par parrainage parce que le secteur culturel est une grande famille et nous nous connaissons tous », a expliqué Salif Sanfo membre du Plateforme Culturelle du Burkina (PCBF). Il faut rappeler que ce laboratoire est une initiative de 5 associations notamment l’association Jazz à Ouaga, Espace Gambidi, association Benebnooma, l’association Umané culture, l’association Benkadi pour la culture et le développement. Il a été cofinancé par le FDCT et l’Union Européenne dans le cadre du PAIG-GC. Ainsi les candidatures féminines et/ou des personnes vivantes avec un handicap a été fortement recommandé et encouragé par les promoteurs.

Parfait Fabrice Sawadogo 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 4 =