ven 21 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

«  Le live est encore mieux parce qu’il permet « de découvrir les vrais talents des artistes », selon l’artiste Nabiga.

La quatrième journée de la 2e édition du festival de la musique de Tanghin (FESTANG), a porté sur la valorisation d’artistes en herbes d’expression tradi-modernes dans la nuit du 10 novembre.

Il est 20 heures, une grande scène de prestation d’artistes s’ouvre. Les attentes sont toujours se précisent avec les prestations des artistes tradi-modernes. Des artistes en genre tradi-modernes se relayent. Des bousculades comme d’habitude et les forces de l’ordre font de leur mieux pour contenir cette foule de jeunes déchainés. De la danse fébrile de Babina la Beauté sur scène en passant par la musique acoustique chantée en live, des artistes comme Watt Milo et Nabiga ont maintenu le public dans la joie du festival. Pour l’artiste Nabiga : « la musique c’est le live à la question de savoir pourquoi avoir faire sa prestation en live ». Et d’ajouter par la suite que son souhait est que les organisateurs du FESTANG prennent en compte et introduisent des prestations musicales purement en live. Car à l’entendre, le live est encore mieux parce qu’il permet « de découvrir les vrais talents des artistes ». Quant à l’artiste Abdoul Aziz dit Zistar, il a dit saluer l’initiative qui leur permet eux artistes en herbes de sortir de l’ombre. Par ailleurs, Steeve Zoungrana, membre de la commission d’organisation a déclaré que c’est soirée entre dans le cadre de promouvoir le genre musical et que c’est une occasion pour le ministère de la culture ici représenté afin de profiter pour faire une sélection. Et de poursuivre l’objectif est de voir ce que le ministre peut faire pour ces jeunes talentueux. Enfin, de l’avis du maitre de la cérémonie, Saint père, ce plateau du la 4e journée du FESTANG vise à poursuivre l’élan de trouver un point de rencontre pour la jeunesse dans la valorisation des arts de la culture et de la fraternité dans le quartier Tanghin.

Achille ZIGANI
achilzigani@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

« Naam toga ne Waoogré » : Le tout nouveau clip de la sœur P. Anne Marie Kaboré

Fort de cinq minutes cinquante sept secondes (5'57), Sœur...

Concert « Résilience »: Le comité d’organisation prêt à 98%

Le concert « Résilience » de l’artiste musicien Reman,...

Pô: Le promoteur Damien Copia offre deux millions aux jeunes du Nahouri

Plus de dix mille visiteurs du festival des Retrouvailles...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page