Actualités Entretien Musique

L’élu 111″: L’étoile montante de la musique burkinabé

Badélé Toussiane à l’État civil, et bien connu sous le sobriquet de “L’élue 111, son nom d’artiste, est natif de la cité des cavaliers rouges à Koudougou. Titulaire d’un BTS en communication d’entreprise et marketing et promotrice de marque Tecno mobile Burkina, cette icône de la musique burkinabè est une artiste chanteuse passionnée qui poursuit son bonhomme de chemin.

Son entré dans la musique fut vraiment de l’oeuvre de Dieu comme elle l’a elle même affirmé. Depuis sa tendre enfance à la chorale d’enfant sainte Maria Goretti, elle a été soutenue par un grand frère du nom de Constant Zongo qui a décidé de travailler sa voix et de l’orienter vers le chant , bien-sûr au vu de son immense talent de futur chanteuse. Ainsi , de messe en messe et avec l’âge , elle même, prit conscience de son potentiel et décide d’en faire une carrière. “Du Slam Chanter”, puisque c’est ainsi qu’elle qualifie son style musical , l’artiste a déjà eu à faire des collaborations avec plusieurs artistes slameur telle la Cartouch, le Verb, sans oublier Malicka la Slamazone avec qui elle travaille régulièrement en tant que choriste.

Battante et motivé, bien qu’ayant pas encore été primé , à son actif, elle a plusieurs prestations de cérémonies tel les conférences, les mariages et bien d’autres cérémonie où elle a été conviée. Elle a parfaitement su se familiariser à tout type de scène avec son public. Cela fait déjà deux ans qu’elle est dans ce métier, depuis son passage à Faso Académy. L’Elue 111 parvient doucement à s’imposer malgré le manque de producteur et de manager, mais reste accompagné par Bila Abdrammane, PDG Bila Tv, qui essaie tant bien que mal à l’assister et de la promouvoir.

Propriétaire de plusieurs singles, notre artiste joint l’utile à l’agréable en participant aux œuvres humanitaires tel l’offre de dons aux démunis de Hamdalaye. Elle est aussi membre d’une association humanitaire dénommé le RIDE, histoire pour elle de contribuer au développement de sa patrie. Une vraie élue de Dieu qui en toute humilité, ne manque jamais de glorifier le Seigneur en tout temps et espère grâce à son aide et à son travail acharné pouvoir atteindre le plafond de la musique mondiale et pouvoir ainsi porter loin la musique burkinabé.

Interview réalisé par Asmaho Zoungrana (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 × 18 =