Les enfants et les arbres de la savane : Pour amener les enfants à aimer la nature et la protéger.

 Les enfants et les arbres de la savane : Pour amener les enfants à aimer la nature et la protéger.

« La flore composée de nombreuses espèces d’arbres et d’herbacées a une valeur utilitaire qui a toujours été exploitée par la population. Cependant ; ces valeurs et vertus de cette richesse naturelle et abondante tombent dans l’oubli à cause de l’urbanisation galopante et de la déforestation et pour diverses raisons ; ces espèces endogènes sont encore plus détruites au profit d’espèces exotiques » dixit Béatrice Marie Simporé.

C’est face à ce triste constat que Béatrice Marie à travers un essai a tenu à révéler l’utilité et les bienfaits de ces espèces pour amener tout un chacun à réagir.

Ce deuxième volume d’une série de quatre tomes qui se veut sous forme d’entretien inventé entre les plantes et les enfants ; futurs héritiers de cette flore selon l’auteur a été présenté aux hommes et femmes de média au cours d’une conférence dédicace le samedi 16 mars 2019 à Ouagadougou.

Ce livre offre la parole à une quarantaine d’arbres pour toucher les cœurs et a pour but de livrer la situation actuelle de certains arbres qui ont résisté jusqu’aujourd’hui a souligné Béatrice « Nous avons grand espoir que les enfants qui liront et connaitront leurs valeurs ; épouseront leur amitié et veilleront à redonner des arbres à leur environnement ».

Pour le linguiste à la direction de la récherche en éducation non formelle ; Bassé Tiendrébéogo ; le dialogue adopté dans ce livre comme forme d’expression et le registre familier rend le texte comique ; plus compréhensif et stimule plus le lecteur. En plus ; a-t-il poursuivi ; la présence de photos de chaque espèce présentée tout en jouant un rôle illustratif ; renseigne le lecteur.

L’arbre étant la vie ; et qu’il est indéniable que l’homme ne peut pas vivre sans les arbres ; Bassé a reconnu que « les enfants et les arbres de la savane » plus qu’un livre ; est aussi un document didactique à travers lequel de nombreux enfants connaitront les plantes de leur pays et d’ajouter qu’il pourra être utilisé dans des cours de sciences de la vie et de la terre comme appui à d’autres documents didactiques.

Ce présent essai est un plaidoyer en faveur des espèces que la nature a maintenues pour nos générations a précisé Béatrice et de conclure qu’il interpelle la population de l’Afrique surtout celle Burkinabé sur la situation des plantes à espèces locales dont les valeurs et services rendus de très hautes qualités sont de plus en plus en manque.

Ce document est accessible à 6000FCFA dans les libraires et chez les revendeurs et a eu le soutien du programme de Micro-Financement du Fonds pour l’Environnement Mondial (PME/FEM) et a bénéficié de la subvention du Bureau Burkinabé du Droit d’Auteur (BBDA).

Béatrice Simporé est agent de santé à la retraite et est attachée à la nature depuis le bas-âge considérant la découverte de la nature comme un privilège lui permettant d’apprécier le créateur.

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

benedicteoued@gmail.com.

 

 

 

 

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 × 30 =