sam 13 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Les Récréâtrales acte 13 : les initiateurs lancent le prix «Les Récréâtrales»

Prévue se tenir du 26 novembre au 2 octobre 2024, la 13 édition du festival de théâtre dénommé « Les Récréâtrales » se déroulera sous le thème « Tourner la face au soleil » dans son quartier de résidence qu’est Gounghin à Ouagadougou. Le comité d’organisation de cet événement biennal l’a fait savoir dans la soirée du samedi 24 février 2024 à travers une conférence de presse faite à la sauce artistique. Cette nouvelle édition a pour marraine, Léonora Miano, d’origine camerounaise Resident actuellement au Togo après avoir passé plusieurs années en France.

Résidences panafricaines d’écriture, de création et de recherche théâtrales (Les Récréâtrales) reviennent pour la 13 fois avec plusieurs activités et des innovations dont le lancement du prix « Les Récréâtrales ». Aristide Tarnagda, le directeur des Récréâtrales, a expliqué que le thème de cette nouvelle édition « Tourner la face au soleil » est une invite vers la lumière. « C’est la sortie de tout ce qui est crainte, tout ce qui est désespoir pour aller vers des horizons meilleurs, vers un vivre-ensemble plus joyeux, plus harmonieux. Vous savez ce que le pays traverse. Le rôle des artistes, c’est donc d’enchanter la vie. Donc, le thème nous invite à produire la joie », a signifié le dramaturge de renom qui a écumé des scènes un peu partout dans le monde.

Aristide Tarnagda, président de« Les Récréâtrales », « Tourner la face au soleil » est une invite vers la lumière. C’est la sortie de tout ce qui est crainte, tout ce qui est désespoir pour aller vers des horizons meilleurs, vers un vivre-ensemble plus Joyeux, plus harmonieux ».

Il a poursuivi qu’« une chorégraphie d’Irène Tassembédo est attendue à cette nouvelle édition. Elle va former des jeunes et des femmes qui ne sont pas des professionnels de la danse à célébrer la vie », a-t-il informé. Il laisse également un message fort aux autorités de Transition car « la recherche de la souveraineté, c’est également sur les scènes de spectacle et de toutes les autres scènes. Il faut donc travailler afin que les acteurs ne désertent pas ces lieux ».

Il dit avoir lancé le prix « Les Récréâtrales », un prix littéraire qui récompensera tous les deux ans un auteur de théâtre africain choisi par un jury international du continent et de sa diaspora. Selon le comité, ce prix ouvrira à l’auteur lauréat de multiples opportunités (bourse d’écriture, résidence d’écriture et adaptation théâtrale de son texte », à l’en croire.

Des créations des artistes de plusieurs pays d’Afrique et de sa diaspora sont également prévues pour Les Récréâtrales 2024. Parmi eux, « Face -Oserons nous un jour » de Cedric Mabudu, «Mirpou» de Stanislas Sauphanor, « Tu dis PDI» de Aristide Tarnagda et Djibril Ouattara. Cela s’ajoute à des spectacles invités dont celui de « The Way of my life » de l’humoriste burkinabè, Moussa Petit Sergent. D’autres activités notamment les soirées de partage, les nuits musicales et le cycle de lecture langues d’Afrique sont également réservés au public des « Récréâtrales ».

Odile Sankara, Présidente de «Les Récréâtrales » invite les artistes a parlé de l’Afrique d’aujourd’hui à l’occasion de cette nouvelle édition

Odile Sankara, présidente de « Les Récréâtrales » a précisé que tout auteur peut espérer être un candidat pour ce prix à condition que celui où celle-ci écrive pour le théâtre. « Nous voulons à travers ce prix que les auteurs des œuvres du théâtre viennent parler de l’Afrique, des africains d’aujourd’hui. Il est important que nous donnions la parole aux africains pour qu’ils puissent s’exprimer pleinement », a-t-elle indiqué.

a représentante du ministre, Sawadogo Tanly Alimata, « Le ministre chargé de la culture a rassuré qu’il va apporter son soutien à la hauteur de ses possibilités »

« Le ministre chargé de la culture a rassuré qu’il va apporter son soutien à la hauteur de ses possibilités », a dit sa représentante à cette rencontre, Tanly Alimata Sawadogo. Et d’ajouter : « Depuis des années, nous luttons pour la promotion des arts et nous trouvons cette promotion à travers « Les Récréâtrales ». De la création en passant par la production jusqu’à la diffusion, cet événement fait la promotion de toute cette chaîne de l’art. Pour cela, je peux vous rassurer que je vais transmettre ce cri de cœur au ministre chargé de la Culture et à ses collaborateurs», a-t-elle rassuré.

Grâce,la fille sur l’affiche de la 13 édition Les Récréâtrales avec le président Aristide Tarnagda

Au cours de la conférence, le discours du directeur Aristide Tarnagda, des spectacles de chorégraphie avec les femmes et des enfants et des spectacles de théâtres ont été démontrés au public considérés comme des avant- goûts de cette nouvelle édition.

Créé en 2002, par l’homme de théâtre burkinabè, Etienne Minoungou, le festival « Les Récréâtrales » est un espace de convergence entre auteurs, metteurs en scène et scénographes francophones du continent, en offrant le luxe du temps nécessaire à la création de spectacles de théâtre contemporain d’une exigence artistique élevée. Ce festival est sous la direction du dramaturge burkinabè, Aristide Tarnagda depuis 2016 et sous la présidence de Odile Sankara depuis 2019. Son projet « Terre ceinte » consiste à réunir la jeunesse de la capitale, des provinces et des personnes déplacées autour de l’art en réponse à la montée de l’extrémisme violent au Burkina Faso.

Modou Traoré (collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Mois du patrimoine burkinabè : La deuxième édition annoncée du 18 avril au 18 mai 2024

Le comité d'organisation de la deuxième édition du «...

Ouagadougou/Littérature : la première édition du SIFLO ouvrira ses portes du 17 au 20 avril

Le Salon International Féminin du Livre de Ouagadougou (SIFLO)...

BURKINA : Sortie du nouveau single « Choisis Jésus » de l’abbé Arnaud Wangrawa

Fort de 3 minutes 11 secondes, le chantre l'Abbé...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page